Coups de feu à Amiens: six blessés

Auteur(s)
La rédaction de France-Soir
Publié le 12 mai 2019 - 17:36
Image
Une adolescente de 13 ans, soupçonnée d'avoir jeté de l'acide sur un policier le soir d'Halloween à Montgeron, dans l'Essonne
Crédits
© VALERY HACHE / AFP/Archives
Six personnes ont été hospitalisées mais leurs jours ne sont pas en danger.
© VALERY HACHE / AFP/Archives

Six personne ont été blessées par arme à feu dans la nuit de samedi 11 à ce dimanche 12 à Amiens. Les circonstances de la fusillade restaient troubles quelques heures après les faits.

Les circonstances de la fusillade restaient très floues ce dimanche matin, quelques heures après les faits. La seule certitude apparaissait être le bilan des tirs: six blessés légers.

Des coups de feu ont éclaté dans la nuit de samedi à dimanche à Amiens, avenue de la Défense Passive, dans le nord de la ville. Les faits se sont produits à proximité ou à l'intérieur d'un local associatif. Une personne a été hospitalisée pour une blessure par balle, cinq autres après avoir reçu des plombs. Les victimes ont été touchées aux jambes ou aux bras, aucune d'entre elles n'est en danger de mort. Quatre ont même pu quitter l'hôpital dans les heures qui ont suivi leur admission. 

Selon Le Courrier Picard, "il semble que les pompiers ne se soient pas rendus sur place. Il se pourrait donc que les victimes des coups de feu aient pris seules la route de l’hôpital".

Voir: Voulant "faire un carnage et tuer des gens", il déclenche une fusillade avec les gendarmes

Deux armes ont donc vraisemblablement été utilisées lors de cette fusillade. Mais c'est à peu près le seul élément dont semblait disposer les enquêteurs de la Police judiciaire, chargés de l'affaire par le parquet d'Amiens. Les auditions de plusieurs personnes ont débuté ce dimanche mais de nombreuses questions demeuraient, la première étant bien sûr l'identité du ou des tireurs et de savoir s'il fait partie des victimes. 

La capitale picarde avait déjà connu une fusillade fin avril, mais d'une autre ampleur. Si personne n'avait été blessée dans ce qui serait un guet-apens râté, les armes utilisées s'apparentaient davantage à des fusils d'assaut. 

Lire aussi:

Un règlement de comptes entre ados se solde par 14 coups de couteau

 

14/08 à 18:20
Soutenez l'indépendance deLogo FranceSoir

Faites un don