Crash de la GermanWings: les recommandations officielles sur le suivi des pilotes

  •  FranceSoir a besoin de votre soutien, SIGNEZ LA PETITION !  

Crash de la GermanWings: les recommandations officielles sur le suivi des pilotes

Publié le 16/08/2016 à 15:38 - Mise à jour à 15:55
©Yves Malenfer/Ministère de l'Intérieur/AFP
PARTAGER CET ARTICLE :
Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr avec AFP
-A +A

Près de 18 mois après le crash de la GermanWings, provoqué par le copilote Andreas Lubitz, l'Agence européenne de sécurité aérienne a émis mardi des recommandations, notamment pour améliorer le suivi médical des pilotes, évoquant également la question de la présence systématique d'une deuxième personne dans le cockpit.

L'Agence européenne de sécurité aérienne (AESA) a officialisé ce mardi 16 ses recommandations pour améliorer le suivi médical des pilotes, près d'un an et demi après le crash d'un vol GermanWings dans les Alpes françaises.

L'AESA avait été chargée par la Commission européenne de repérer les failles ayant permis au copilote Andreas Lubitz d'écraser volontairement l'A320 reliant Barcelone à Düsseldorf le 24 mars 2015, provoquant la mort de 149 personnes.

Au mois de juillet de la même année, l'agence avait émis une série de recommandations, désormais reprises, après consultation du secteur aérien, dans un document qui doit servir de base à la Commission européenne pour faire "des propositions législatives vers la fin de 2016", selon un communiqué.

L'agence souhaite un renforcement des examens médicaux des pilotes au travers de "l'introduction de dépistages de drogues et d'alcool, d'une évaluation exhaustive de la santé mentale" et d'un meilleur suivi en cas d'antécédents de problèmes psychiatriques.

Elle demande également d'améliorer la formation et la supervision des médecins qui suivent les pilotes et de prévenir les tentatives de fraudes en obligeant les centres d'examens médicaux pour pilotes à signaler les examens incomplets.

En juillet dernier, l'AESA a par ailleurs assoupli sa préconisation concernant la présence à tout instant d'un deuxième membre d'équipage dans le cockpit. Elle avait prévu d'examiner cette disposition, recommandée dès mars 2015, après une période d'un an, et a maintenant décidé de "revoir son contenu" après consultation du secteur aérien, d'après un bulletin d'information. L'AESA conseille désormais aux compagnies d'estimer au cas par cas le risque lié à la présence d'une seule personne dans le cockpit.

"L'évaluation du risque peut être résumée ainsi: à quel point connaissez-vous votre équipage et à quel point contrôlez-vous le risque dans votre organisation?", a déclaré mardi un porte-parole de l'AESA à l'AFP. Cette évaluation "peut conduire l'opérateur à exiger deux personnes autorisées dans la cabine de pilotage à tout moment", a-t-il ajouté.

Le rapport définitif du Bureau d'enquêtes et d'analyses (BEA) a établi que l'avion de la GermanWings, compagnie du groupe allemand Lufthansa, avait été précipité au sol par Andreas Lubitz, qui s'était enfermé seul dans le cockpit. Âgé de 27 ans, il avait souffert par le passé de graves troubles psychologiques.

 

Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr avec AFP

PARTAGER CET ARTICLE :

Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.




Le crash de la GermanWings avait coûté la vie à 149 personnes

Newsletter


Fil d'actualités Société




Commentaires

-