Délinquance: le sentiment d'insécurité des Français stagne

  •  Vous appréciez FranceSoir, soutenez son indépendance !  

Délinquance: le sentiment d'insécurité des Français stagne

Publié le 09/12/2014 à 10:21 - Mise à jour à 13:14
©Schellhorn Steffen/Sipa
PARTAGER CET ARTICLE :
Auteur(s): AZ
-A +A

Selon le rapport annuel de l'Observatoire national de la délinquance et des réponses pénales (ONDRP), rendu public ce mardi, 11 millions de Français se sentent en insécurité. Un nombre stable par rapport aux années précédentes.

Ni mieux, ni pire. Cette année, la tendance est à la stabilité. Selon l'étude annuelle de l'Observatoire national de la délinquance et des réponses pénales (ONDRP), publiée ce mardi, 11 millions de Français se sentent en insécurité. Bien que ce nombre soit en légère baisse, il reste toutefois assez élevé. Mais les nouvelles sont plutôt rassurantes: quelque 17% disent ressentir "un sentiment d'insécurité" chez eux en 2014, pas plus que l'année précédente. Et 21% dans leur quartier, en baisse de 1% par rapport à 2013.

Ce sentiment d'insécurité avait été expliqué l'année dernière par la hausse du nombre de cambriolages en France. L'enquête montre, cette fois, une stabilisation des atteintes aux biens (vols, cambriolage, etc.). Cette année, près de sept millions de Français en auraient été victimes. Pour autant, ce chiffre, qui relève des déclarations des Français, est deux à trois fois supérieur aux chiffres officiels. La raison de cette différence: le dépôt de plainte. Seuls 27% des atteintes aux biens feraient l'objet d'une plainte.

Parmi les différentes formes d'atteinte aux biens, les cambriolages de résidences principales sont en baisse. Lors de cette enquête, 600.000 cambriolages de ce type ont été déclarés, soit 1.600 par jour. Une baisse de 4,3% selon le gouvernement.

Quelques mauvais chiffres viennent noircir le tableau. Cette année, les vols ou tentatives de vol avec violences sont en nette recrudescence. Quelque 360.000 Français disent en avoir été victimes en 2014, contre 270.000 en 2012, soit une augmentation de 33%. Principales cibles: les femmes de moins de 30 ans, victimes le plus souvent de vols à l'arraché pour leur téléphone portable ou leur sac à main.

Ces conclusions reposent sur une enquête menée sur plus de 15.000 personnes, âgées de 14 ans et plus, interrogées en 2014.

 

Auteur(s): AZ

PARTAGER CET ARTICLE :

Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.




Cette année, 360.000 personnes disent avoir été victimes de vols ou tentatives de vol avec violence.

Newsletter


Fil d'actualités Société




Commentaires

-