Deliveroo : son poisson d’avril n’a pas fait rire ses clients

  •  FranceSoir a besoin de votre soutien, SIGNEZ LA PETITION !  

Deliveroo : son poisson d’avril n’a pas fait rire ses clients

Publié le 02/04/2021 à 14:52 - Mise à jour à 14:56
© Daniel LEAL-OLIVAS / AFP/Archives
PARTAGER CET ARTICLE :
Auteur(s): FranceSoir
-A +A

Pour le 1er avril, Deliveroo a envoyé un mail à ses clients pour les informer qu’une commande de 466 euros de pizzas avait été faite en leur nom… Une blague de mauvais goût qui n’a pas vraiment été appréciée.

Peur du piratage

« Voici votre reçu pour 38 pizzas Acciuga. Montant : 456 euros. » Jeudi 1er avril, les clients de l’appli de livraison de repas Deliveroo ont eu la mauvaise surprise de recevoir un mail confimant leur commande de 38 pizzas aux anchois, pour la rondelette somme – pourboire inclus – de 466,40 euros. « Le temps que vous lisiez ce mail, votre commande sera en cours de livraison. Nous vous souhaitons d'avance un excellent appétit ! », poursuit le mail.

Il n’en fallait pas plus pour que certains clients de Deliveroo frôlent le malaise. Persuadés d’avoir été victimes d’un piratage de leur carte bancaire, certains y ont fait opposition. D’autres ont cru qu’il s’agissait d’un mail de phishing, destiné à récupérer leurs données personnelles quand on clique sur un lien.

Bad buzz

La vérité se trouvait en fait tout en bas du mail envoyé par l’application de livraison. « Une dernière information qui pourrait s’avérer importante : les anchois de ces pizzas sont en fait… des petits farceurs ! Souriez, le poisson d’avril a encore frappé ! », y révèle Deliveroo.

Une blague à laquelle n’ont pas vraiment goûté les internautes. « Deliveroo France, vous vous trouvez drôle avec votre e-mailing ? Quand on sait à quel point c'est stressant d'avoir sa CB piratée, ce genre de poisson d'avril passe mal », s’emporte ainsi une cliente sur Twitter.

Le bad buzz a été tel que Deliveroo a fini par réagir sur le réseau social. « Nous vous confirmons qu'il s'agit d'un poisson d'avril ! Rassurez-vous, les 38 pizzas aux anchois ne sont pas en cuisine… ! Vous pouvez passer la soirée sereinement en commandant des pizzas de votre choix. » Pas sûr que l'entreprise retente le coup de ce mauvais coup marketing l’année prochaine.

Auteur(s): FranceSoir

PARTAGER CET ARTICLE :

Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.




Un livreur Deliveroo

Newsletter


Fil d'actualités Société




Commentaires

-