Deux suicides de policiers dans la nuit

  •  Vous appréciez FranceSoir, soutenez son indépendance !  

Deux suicides de policiers dans la nuit

Publié le 22/07/2019 à 14:49 - Mise à jour à 15:47
© Christophe SIMON / AFP/Archives
PARTAGER CET ARTICLE :
Auteur(s): La rédaction de France-Soir
-A +A

Deux policiers se sont suicidés dans la nuit de dimanche 21 à ce lundi 22, faisant monter le chiffre des victimes de ce genre de drames à 41 depuis le début de l'année. Ils n'auraient pas expliqué leur passage à l'acte.

Deux policiers se sont donné la mort dans la nuit de dimanche à ce lundi dans le Pays Basque et à Nîmes. Ils rejoignent ainsi les 39 autres policiers qui ont mis fin à leurs jours depuis le début de l'année.

Le premier était CRS. Basé à Béthune dans le Pas-de-Calais mais dont la compagnie était en déplacement dans le Pays Basque, il était de service dimanche et devait aussi travailler ce lundi. Il n'était cependant pas présent à son heure d'embauche ce jour.

Il a finalement été découvert par ses collègues dans sa chambre. Il se serait tiré une balle dans le cœur d'après une information de BFMTV.

A voir aussi: Toulouse: un policier se suicide à son domicile

L'autre policier était formateur à l'école nationale de la police à Nîmes, dans le Gard. Il s'est pendu à son domicile dans la nuit de dimanche à ce lundi.

Pour chacune des deux victimes il n'a pas été précisé si elles avaient expliqué leur geste.

Les forces de l'ordre, et les policiers notamment, ont été particulièrement impliqués ces derniers mois avec le mouvement des Gilets jaunes. En plus de nombreux messages de haines suites aux violences qui ont émaillé le mouvement, les policiers doivent faire face à une large dégradation de leur cadre de travail, régulièrement dénoncée par leurs syndicats.

Le nombre de suicide de policiers a drastiquement augmenté en cette année 2019. L'année passée, 35 d'entre eux s'étaient donné la mort. Alors que le mois de juillet n'est pas encore terminé, l'année 2019 est déjà une année noire.

A lire aussi:

Un militaire se suicide après la cérémonie du 14 juillet

Face à la vague de suicides de policiers, de la "convivialité" et des "loisirs"

Auteur(s): La rédaction de France-Soir

PARTAGER CET ARTICLE :

Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.




Deux policiers se sont suicidés dans la nuit de dimanche à ce lundi.

Newsletter


Fil d'actualités Société




Commentaires

-