Dix ans de prison pour Jacqueline Sauvage: un appel aux dons pour améliorer ses conditions de détention

Auteur(s)
La rédaction de FranceSoir.fr
Publié le 12 décembre 2015 - 18:29
Mis à jour le 13 décembre 2015 - 10:28
Image
Une allégorie de la Justice.
Crédits
©Damien Meyer/AFP
Plusieurs militantes féministes protestent contre la condamnation de Jacqueline Sauvage.
©Damien Meyer/AFP
Jacqueline Sauvage, condamnée à 10 ans de prison pour avoir tué son mari violent et violeur, est soutenue par un collectif féministe, à l'origine d'un appel aux dons pour améliorer ses conditions de détention.
Plusieurs centaines de personnes ont manifesté samedi 12 place du Châtelet à Paris, en soutien à Jacqueline Sauvage, cette femme de 68 ans condamnée le 3 décembre par la cour d'appel de Blois (Loir-et-Cher) à 10 ans de prison pour avoir tué son mari qui la battait et la violait, ainsi que ses enfants, depuis de nombreuses années. Plusieurs personnalités étaient présentes, dont l'actrice Eva Darlan, ex-femme battue elle-même, qui avait appelé à participer à cette manifestation, sur son compte Twitter. "Libérez Jacqueline! Libérez Jacqueline!", ont scandé les manifestants, déployant plusieurs banderoles sur la fontaine située au centre de la place, sur lesquelles on pouvait lire: "Battue, violée, humiliée... emprisonnée", "Les coups ou la prison" ou encore "Deux bourreaux: le mari et la justice".
Après la décision de la cour d'appel de Blois condamnant Jacqueline Sauvage, qui aura vécu 47 ans avec un mari violent et incestueux avant de l'abattre de trois coups de feu dans le dos en 2012, le collectif féministe "Les Dé-chaînées" a lancé un un appel aux donsMembre du collectif, Anne, 35 ans, explique à Metronews: "On espérait l’acquittement de Jacqueline Sauvage –sans trop y croire– ou au moins une peine qui lui permette ne pas retourner en prison. Plus que déçues, on s’interroge beaucoup sur l’attitude de la présidente, qui n’a pas eu l’air de prendre en considération les horreurs vécues par cette femme et ses filles."
Les militantes ont décidé d'agir pour soutenir Jacqueline Sauvage: en prison, tout coûte entre 50% et 70% plus cher qu'à l'extérieur. Elles ont donc pour objectif de rendre la détention moins pénible à Jacqueline Sauvage à la prison d'Orléans. L'argent collecté servira à lui fournir des produits d'hygiène et des denrées alimentaires. 
Une initiative dont les proches de Jacqueline Sauvage ont été informés. "Nous sommes en contact avec Carole, la fille aînée de Jacqueline Sauvage", poursuit Anne. "Ses sœurs et elle sont très touchées par ce mouvement de solidarité. Elles ne s’y attendaient pas." Et cette cagnotte, qui ne devait à l’origine se concentrer que sur la cantine de Jacqueline Sauvage, pourrait avoir bientôt avoir une visée plus large.
La famille soutenue par l'association espère que la peine de Jacqueline Sauvage soit raccourcie. "La famille Marot va devoir faire face à des frais légaux supplémentaires, en vue d’abaisser la période de sûreté de leur mère", reprend Anne. "Peut-être les dons serviront-ils aussi à les aider à payer la défense." Cette procédure, si elle est enclenchée rapidement, pourrait en effet permettre d'avancer la date de libération de Jacqueline Sauvage et sa peine, raccourcie. 
 
 
 

À LIRE AUSSI

Image
Une allégorie de la Justice.
Jacqueline Sauvage condamnée à 10 ans de prison pour avoir tué son mari violent
La Cour d'appel de Blois a confirmé jeudi la condamnation de Jacqueline Sauvage à 10 ans de prison pour le meurtre de son mari violent. Une affaire controversée, eu ég...
04 décembre 2015 - 15:02
Société

Dessin de la semaine

Soutenez l'indépendance deLogo FranceSoir

Faites un don

Nous n'avons pas pu confirmer votre inscription.
Votre inscription à la Newsletter hebdomadaire de FranceSoir est confirmée.

La newsletter FranceSoir

En vous inscrivant, vous autorisez FranceSoir à vous contacter par e-mail.