Dordogne: un homme de 65 ans égorgé par sa tronçonneuse

  •  SOUTENEZ L'INDEPENDANCE DE FRANCESOIR, FAITES UN DON !  

Dordogne: un homme de 65 ans égorgé par sa tronçonneuse

Publié le 14/03/2018 à 10:42 - Mise à jour à 10:43
©Wikimedia Commons
PARTAGER :

Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr

-A +A

Un homme de 65 ans est mort mardi la gorge tranchée par sa propre tronçonneuse sur la commune de Saint-Martial-de-Nabirat en Dordogne. Les secours n'ont rien pu faire pour le sauver.

C'est un tragique accident qui est à l'origine de ce décès. Un homme de 65 ans a perdu la vie mardi 13 au matin alors qu’il élaguait des arbres autour de sa propriété, à Saint-Martial-de-Nabirat , en Dordogne. Selon les premières constatations, c'est un accident de tronçonneuse qui a provoqué la mort du sexagénaire.

Cela faisait plusieurs jours que la victime élaguait des arbres sur sa propriété, a précisé le maire du village au journal Sud-Ouest qui révèle l'information. Le sexagénaire coupait un tronc à hauteur de son visage et la tronçonneuse lui serait revenue dessus, lui tranchant la gorge. Il est mort sur le coup.

Son corps sans vie a été découvert, accroché à un arbre, par un voisin horrifié qui a appelé les secours. Ces derniers, rapidement arrivés sur place n'ont pu que constater le décès. "Ils venaient de se parler et le locataire le surveillait de loin. Il entendait la tronçonneuse tourner, mais n’entendait plus de rythme de moteur", a fait savoir l'édile.

La victime, père de trois enfants, était particulièrement appréciée dans le village. Sportif, le sexagénaire pratiquait beaucoup de vélo.

Voir également - Nord: un homme meurt après s'être tranché la gorge avec une tronçonneuse

L'an dernier, à Flines-lez-Raches (Nord), un homme de 36 ans s'est également accidentellement tranché la gorge alors qu'il élaguait un arbre. "Sa tronçonneuse lui est revenue comme un boomerang. La lame est venue se ficher au seul endroit de son corps qui n’était pas protégé par son vêtement anti-coupures, au-dessus de l’épaule, lui tranchant la carotide", avait expliqué à l'époque les sapeurs-pompiers. Là encore, les secours n'avaient rien pu faire pour sauver la vie de la victime.

 

Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr


Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.



PARTAGER CET ARTICLE :


Un homme est mort la gorge tranchée par sa tronçonneuse en Dordogne.

Annonces immobilières

Newsletter


Fil d'actualités Société




Commentaires

-