Dreux: le pédophile collectionne des images de viols d'enfants, il travaille à la garderie

Dreux: le pédophile collectionne des images de viols d'enfants, il travaille à la garderie

Publié le 26/01/2018 à 17:35 - Mise à jour à 17:43
©Horian Varlan/Flickr
PARTAGER CET ARTICLE :
Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr
-A +A

Un habitant de Dreux âgé de 27 ans a été mis en examen lundi et écroué pour viol sur mineurs de moins de 15 ans. Aucune victime n'a encore été identifiée mais l'individu a laissé des indices pouvant laisser craindre un passage à l'acte. Il collectionnait notamment des images pédopornographiques particulièrement abjectes.

Le profil du suspect reste encore mystérieux. Tout juste sait-on qu'il a 27 ans, réside à Dreux et, comble de l'horreur, qu'il travaille comme contractuel dans une garderie de Vernouillet dans l'Eure-et Loir.

Un homme a été mis en examen pour viols sur mineurs de moins de 15 ans. Il a été arrêté chez lui le 22 janvier, comme le détaille le journal L'Echo républicain. C'est en effet l'arrestation d'un autre pédophile de la région de Périgueux qui a mis les enquêteurs sur la piste du jeune homme en Eure-et-Loir. Les deux hommes échangeaient des messages glaçants de perversion.

Chez lui, les policiers ont découvert de nombreuses images pédopornographiques décrites comme "insoutenables". Des milliers de clichés montrant des enfants sexuellement torturés par leurs prédateurs. Le suspect collectait les images et les partageait avec d'autres pervers en ligne.

Lire aussi: Corse: zoophile et pédophile, le grand-père se "réjouissait" de la naissance à venir de son petit-fils

L'homme a systématiquement nié tout passage à l'acte assurant seulement qu'il en restait au stade du "fantasme". S'il a finalement été mis en examen pour viol, l'instruction admet qu'aucune victime n'a précisément été identifiée. Seule la détention de pédopornographie est pour l'instant caractérisée. Mais les enquêteurs estiment, que ce soit via des éléments dans les échanges ou dans certains indices qui ne sont pas connus, que l'homme a déjà franchi la ligne criminelle. A priori, il n'aurait pas violé d'enfant en Eure-et-Loir, et des petits de la garderie de Vernouillet ont été interrogés, sans résultat.

L'homme, qui reste présumé innocent, a été placé en détention provisoire.

Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr

PARTAGER CET ARTICLE :

Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.




L'homme collectionnait des images pédopornographiques "insoutenables".

Newsletter


Fil d'actualités Société




Commentaires

-