Essonne: un lycéen agressé au marteau blessé à la tête

  •  FranceSoir a besoin de votre soutien, SIGNEZ LA PETITION !  

Essonne: un lycéen agressé au marteau blessé à la tête

Publié le 13/03/2018 à 11:45 - Mise à jour à 11:47
© LOIC VENANCE / AFP/Archives
PARTAGER :

Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr

-A +A

Un adolescent, élève au lycée Nadar à Draveil dans l'Essonne, a été blessé à la tête lundi matin après avoir reçu un coup de marteau. Trois individus, qui agissaient semble-t-il en représailles, ont été interpellés.

Un mouvement de panique a entaché la sérénité de la rentrée en classe lundi 12 au matin, au lycée Nadar de Draveil dans l'Essonne. Ce mouvement a été provoqué par trois individus extérieurs à l'établissement, qui sont venus armés de marteaux pour en découdre avec une bande rivale.

Un lycéen a été agressé et a reçu un coup de marteau dans la tête selon Le Parisien, qui précise qu'il a dû être hospitalisé, sans toutefois communiquer sur la gravité de ses blessures.

Les trois agresseurs ont pris la fuite car un autre élève s'est interposé et a utilisé un pistolet d'alarme en sa possession pour leur faire peur. A noter que deux autres lycéens auraient été légèrement blessés lors de cette agression au marteau.

Lire précédemment: un jeune homme massacre sa sœur avec un marteau puis tente de se suicider avec une tronçonneuse

Toute la scène de violences a été filmée par la caméra de vidéosurveillance placée devant l'établissement. Les trois individus ont été rapidement interpellés par les forces de l'ordre.

Toujours selon Le Parisien, il s'agirait en réalité de représailles, suite à une autre agression au marteau qui a eu lieu la semaine dernière devant l'entrée du lycée Louis-Armand à Yerres (à dix kilomètres environ de Draveil). Un jeune homme originaire de Draveil avait reçu plusieurs coups de marteau à la tête.

Tous ces individus appartiendraient à des bandes rivales et seraient issus des quartiers de Mazières et des Bergeries (à Draveil même).

La préfecture de l'Essonne a fermement réagi à ces violences dans un communiqué, condamnant "avec force toute forme de violence" et réaffirmant son "soutien à toute la communauté éducative".

Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr


Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.



PARTAGER CET ARTICLE :


Un lycéen de Draveil dans l'Essonne a été blessé à la tête lundi matin après avoir été agressé au marteau par trois jeunes extérieurs à l'établissement.

Newsletter


Fil d'actualités Société




Commentaires

-