Eure-et-Loir: elle met un piment dans le vagin de sa fille pour la punir

  •  FranceSoir a besoin de votre soutien, SIGNEZ LA PETITION !  

Eure-et-Loir: elle met un piment dans le vagin de sa fille pour la punir

Publié le 08/04/2019 à 12:05 - Mise à jour à 14:19
© PHILILPPE HUGUEN / AFP/Archives
PARTAGER :

Auteur(s): La rédaction de France-Soir

-A +A

Une mère de famille, âgée de 44 ans et vivant à Luisant près de Chartres, a été condamnée mercredi 3 avril à trois mois de prison avec sursis pour avoir introduit un piment dans le vagin de sa fille de 14 ans, pour la punir d'avoir eu des relations sexuelles.

Une femme de 44 ans, habitante de Luisant (Eure-et-Loir) et d'origine centrafricaine, a été condamnée à trois mois de prison avec sursis et à l'obligation de suivre un stage de "réflexion sur son rôle de parent" après avoir fait subir des sévices atroces à sa fille de 14 ans.

La quadragénaire a fait pression sur son neveu pour l'aider à exercer des violences.

Selon les faits rapportés par L'Echo républicain, elle a introduit un piment dans le sexe de sa fille pour la punir d'avoir eu des relations sexuelles. Elle suspectait en effet l'adolescent d'avoir couché avec un homme plus âgé qu'elle.

Le neveu, un homme de 23 ans, a lui aidé sa tante à tondre sa jeune cousine, après avoir été menacé d'être mis à la porte. Reconnu coupable de "violences", il n'a écopé d'aucune peine.

Lire aussi: Ardèche - une jeune fille violée toute son enfance par ses frères

Les faits remontent au mois de décembre 2017 alors que la famille vivait encore à Nantes. La jeune fille venait de faire plusieurs fugues et ses parents pensaient qu'elle se prostituait.

Ils l'ont alors retrouvée et l'ont battue à coups de ceinture avant de lui mettre un piment dans le vagin. Ils ont aussi envisagé de la renvoyer en Centrafrique pour qu'elle subisse un vrai rituel de désenvoutement.

La mère de famille a donc été condamnée mais son autorité parentale ne lui a pas été retirée.

Et aussi:

Il lui "élargit le vagin" avec son énorme pénis, elle porte plainte

Var: elle dérobait des parfums avec son compagnon en cachant un mobile dans son vagin

S'introduire des paillettes dans le vagin avant de faire l'amour, l'étrange lubie qui inquiète les médecins (photo)

Auteur(s): La rédaction de France-Soir


Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.



PARTAGER CET ARTICLE :


Une mère de famille a été condamnée par le tribunal de Nantes pour avoir introduit un piment dans le sexe de sa fille de 14 ans.

Newsletter





Commentaires

-