Florence Cassez réclame 36 millions de dollars de dommages et intérêts au Mexique

Florence Cassez réclame 36 millions de dollars de dommages et intérêts au Mexique

Publié le 27/01/2015 à 08:37 - Mise à jour à 08:59
©Christian Hartmann/Reuters
PARTAGER CET ARTICLE :
Auteur(s): AS
-A +A

La Française Florence Cassez, emprisonnée au Mexique et libérée par la Cour suprême en 2013 après 7 ans de détention, a entamé une action en justice pour obtenir des dommages et intérêts d'un montant de 36 millions de dollars.

Florence Cassez, la Française emprisonnée de fin 2005 à 2013 au Mexique a intenté une action en justice vendredi 23 à l'encontre des autorités mexicaines auxquelles elle demande 36 millions de dollars de dommages et intérêts. "Nous présentons une plainte pour dommage moral envers Florence Cassez, atteinte à ses sentiments, à sa réputation et à son honneur. Ils ont tué sa vie" a justifié José Patino Hurtado, l'avocat de Florence Cassez.

La plainte vise plus particulièrement l'ex-président mexicain Felipe Calderon (en place jusqu'en 2012), son ancien secrétaire particulier, l'actuel sénateur Roberto Gil, ainsi que les anciens ministres de la Sécurité publique, Genaro Garcia Luna, et de la Justice, Daniel Cabeza de Vaca.

le 9 décembre 2005, deux télévisions nationales, TV Azteca et Televisa diffusent les images de l'arrestation de Florence Cassez dans le ranch de son compagnon Israel Vallarta Cisneros,accusé d'enlèvement. Il a rapidement été  établi qu'il s'agissait d'une mise en scène pour les médias, la véritable arrestation ayant eu lieu la veille sur une route. Cela n'empêchera pas la Française de passer 7 ans derrière les barreaux –au lieu des 60 initialement prévus lors du jugement. Florence Cassez a également porté plainte contre ces deux médias mexicains vendredi.

Elle était accusée par la justice mexicaine d'enlèvement, séquestration, délinquance organisée et possession d'armes.Israel Vallarta Cisneros, avait lui aussi été arrêté. Le 23 janvier 2013, elle a été libérée au terme d'une longue crise diplomatique entre la France et le Mexique, la Cour suprême mexicaine ayant jugé que n'avaient pas été respectées les conditions d'un procès équitable, avec, au départ, une "mise en scène contraire à la réalité".

Depuis son retour sur le sol français, Florence Cassez, 40 ans, s'est installée dans les Alpes avec son nouveau mari, Fausto, un jeune franco-mexi­cain rencon­tré pendant ses années de prison.

 

Auteur(s): AS

PARTAGER CET ARTICLE :

Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.




Florence Cassez et ses parents le 25 janvier 2013, quelques jours après sa libération.

Newsletter


Fil d'actualités Société




Commentaires

-