Fréjus: les éboueurs écrasent et jettent à la benne le chien du boulanger

Fréjus: les éboueurs écrasent et jettent à la benne le chien du boulanger

Publié le 14/11/2016 à 12:57 - Mise à jour à 13:11
©Philippe Huguen/AFP
PARTAGER CET ARTICLE :
Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr
-A +A

Après la disparition de son chien, un boulanger de Fréjus a découvert qu'il avait été écrasé par les éboueurs puis jeté dans la benne à ordure. Si le maître de l'animal comprend qu'un tel accident puisse arriver, il s'insurge du traitement "indécent et illégal" réservé à la dépouille de son chien.

Des éboueurs on jeté avec les ordures le chien qu'ils venaient d'écraser à Fréjus, révélait dimanche 13 le quotidien local Nice-Matin. Un geste qui a choqué le propriétaire de l'animal qui aurait d'ailleurs porté plainte.

Les faits se sont produits lundi 7. Le chien -un berger des Pyrénées de 12 ans nommé Voyou- avait été sorti par son maître, boulanger à Fréjus. Mais il ne reviendra jamais. Inquiet, le propriétaire de l'animal a imaginé que son chien avait pu être écrasé par les éboueurs. Sa fille s'est donc rendue à la déchetterie pour savoir si un tel accident avait eu lieu.

"Elle a insisté, insisté", auprès des responsables a déclaré à France Bleu Provence le boulanger. Ce  n'est que le lendemain qu'ils ont eu confirmation de l'accident et du peu de considération qu'avaient eu les éboueurs pour la dépouille de leur animal de compagnie.

"Le lendemain, le chauffeur du camion (...) a téléphoné à ma fille en lui disant +oui c'est moi qui ait écrasé votre chien, alors mes gars derrière l'ont benné+".

Si le maître de Voyou se veut compréhensif quant à l'accident, il n'accepte pas le traitement réservé au corps du chien et le fait de ne même pas avoir été prévenu. "Je comprends qu'un tel accident puisse arriver, mais nous trouvons très choquant que les éboueurs aient ensuite jeté le corps avec les ordures ménagères. C'est indécent et illégal", a-t-il déclaré à Nice-Matin.

"Le chien faisait partie de la famille, il n'avait pas à finir dans les ordures ménagères", a-t-il ajouté pour France Bleu. "On était à 20 mètres, sur le collier du chien il y avait mon numéro de téléphone". L'éboueur a présenté ses excuses tandis que la société Pizzorno, en charge de l'enlèvement des ordures à Fréjus, a dit regretter cet incident.

En plus du dépôt de plainte, le propriétaire a alerté plusieurs associations de protection des animaux. Le code civil rappelle que les animaux sont "des êtres vivants doués de sensibilité".

 

Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr

PARTAGER CET ARTICLE :

Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.




Le maître du chien a porté plainte et alerté les associations de protection des animaux (image d'illustration).

Newsletter


Fil d'actualités Société




Commentaires

-