Fusillade de Las Vegas: qu'est ce que le "bump stock"?

Auteur(s)
La rédaction de FranceSoir.fr
Publié le 06 octobre 2017 - 17:15
Image
Des armes semi-automatiques en vente chez un armurier de Las Vegas, le 4 octobre 2017
Crédits
© Robyn Beck / AFP
Le "bump stock" permet de faire des rafales avec une arme semi-automatique.
© Robyn Beck / AFP
Après la fusillade de masse la plus meurtrière des Etats-Unis à Las Vegas dimanche, les questions sur d'éventuelles restrictions de ventes d'armes reviennent au premier plan. Le "bump stock" est notamment pointé du doigt.

La fusillade de Las Vegas, perpétrée par Stephen Paddock dimanche 1er octobre, a été la plus meurtrière de l'histoire des Etats-Unis. Près de 60 personnes ont perdu la vie et des centaines d'autres ont été blessées. Le responsable de ce drame était équipé d'un dispositif permettant de tirer en rafale avec des armes semi-automatiques appelées "bump stock".

C'est ce mécanisme qui est pointé du doigt par les élus et même la Maison-Blanche. Beaucoup d'entre eux pensent que, sans des tirs en rafale, Stephen Paddock aurait fait beaucoup moins de victimes puisque les balles se seraient enchaînées moins vite. L'homme a pu tirer 90 balles en dix secondes lors du concert de country de l'hôtel Mandalay Bay. Les "bump stock" permettent donc d'avoir les avantages des armes automatiques, où les balles sortent à la chaîne à la moindre pression de la détente. A noter qu'aux Etats-Unis, il est impossible pour les civils de se procurer (légalement) une arme automatique.

Le drame a relancé les demandes autour d'un meilleur encadrement des armes à feu dont la détention est autorisée par le deuxième amendement de la Constitution américaine. Même la NRA, National Rifle Association, le principal lobby des armes, semble vouloir mieux contrôler ces "bump stock" alors que les armuriers voient cela d'un mauvais oeil.

"Nous allons étudier cela au cours d'un très court laps de temps", a indiqué Donald Trump, ouvertement favorable à la détention d'armes. Du côté de la Chambre des représentants, le président Paul Ryan a aussi affirmé qu'il fallait "examiner" le problème. Il a aussi avoué qu'il ne savait "même pas que cela existait avant cette semaine".

Il est donc probable que les Etats-Unis légifèrent sur les mécanismes permettant de faire d'une arme semi-automatique un fusil de guerre destructeur. Cependant, aucune réforme en profondeur autour de la détention d'arme n'est pour l'instant prévu.

À LIRE AUSSI

Image
La police de Las Vegas dans une rue le 1er octobre 2017 après des tirs lors d'un concert
Fusillade de Las Vegas: qui est Stephen Paddock, l'auteur de la tuerie?
Stephen Paddock, l'homme qui a ouvert le feu à Las Vegas, près de l'hôtel Casino Mandalay Bay, a été abattu, après avoir froidement tué au moins 58 personnes. L'enquêt...
02 octobre 2017 - 22:33
Société
Image
Une victime est transportée après une tuerie à Las Vegas le 2 octobre 2017
Fusillade de Las Vegas: au moins 59 morts et plus de 500 blessés, un sinistre record
Le mystère pèse toujours sur le mobile de Stephen Craig Paddock, comptable retraité auteur de la fusillade la plus meurtrière de l'histoire des Etats-Unis, avant la vi...
02 octobre 2017 - 12:35
Société