Gard: une jeune femme violée et tondue par des "amies"

Gard: une jeune femme violée et tondue par des "amies"

Publié le 20/05/2018 à 11:15 - Mise à jour à 11:18
© DAMIEN MEYER / AFP
PARTAGER CET ARTICLE :
Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr
-A +A

Une jeune femme de 18 ans a subi de graves violences lors de la Feria de l'Ascension d'Alès, dans le Gard. Trois de ses amies l'ont tondue et violée alors qu'elles étaient fortement alcoolisées et droguées.

Elles sont incapables d'expliquer leur geste. Trois femmes, une majeure et deux mineures, sont soupçonnées d'avoir fait subir de graves violences à une amie, âgée de 18 ans, lors de la Feria de l'Ascension d'Alès, dans le Gard.

L'événement a eu lieu dans la ville entre le mercredi 9 et le dimanche 13 mai dernier.

D'après Midi Libre, la jeune victime a été rouée de coup par ses trois "amies" qui étaient fortement alcoolisées et sous l'emprise de stupéfiants.

A voir aussi: Plainte pour viol contre Luc Besson, qui dénonce des "accusations fantaisistes"

La jeune femme a notamment été violée à plusieurs reprises à l'aide de différents objets. Ces trois agresseurs l'ont aussi forcée à boire du liquide vaisselle et lui ont également rasé les cheveux.

Les scènes violentes ont été filmées par les trois jeunes femmes contre qui la victime a porté plainte. Après avoir subi ces sévices, elle a en effet été libérée et la victime est elle-même allée porter plainte au commissariat de police d'Alès.

Les trois suspectes ont été placées en garde à vue et mises en examen pour viols, complicité de viols et enfin violences en réunion. Deux d'entre elles ont été placées sous contrôle judiciaire et une mineure a été écrouée.

Les quatre jeunes femmes se connaissaient toutes et les faits se sont déroulés dans l'appartement de l'une d'entre elles. Le procureur de la République de Nîmes, Eric Maurel, a évoqué un contexte de "précarité sociale et intellectuelle".

Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr

PARTAGER CET ARTICLE :

Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.




La jeune victime a elle-même porté plainte après avoir été violée.

Newsletter


Fil d'actualités Société




Commentaires

-