Gilets jaunes: le témoignage du jeune passé à tabac par les policiers (vidéo)

  •  Vous appréciez FranceSoir, soutenez son indépendance !  

Gilets jaunes: le témoignage du jeune passé à tabac par les policiers (vidéo)

Publié le 03/12/2018 à 20:27 - Mise à jour à 20:40
© JEAN-SEBASTIEN EVRARD / AFP
PARTAGER CET ARTICLE :
Auteur(s): La rédaction de France-Soir
-A +A

Samedi soir à Paris lors de la manifestation des gilets jaunes ayant dégénéré, un jeune homme était arrêté par des policiers l'ayant au préalable passé à tabac, la scène étant filmée par un témoin. Il revient sur les faits depuis son lit d'hôpital et nie être un casseur.

La vidéo de son arrestation violente, où il se fait frapper à terre par plusieurs policiers, a fait le tour des réseaux sociaux. Le journal Le Monde publie en ligne la vidéo du témoignage de Mehdi K., victime de ce passage à tabac sur son lit d'hôpital.

Le jeune homme, qui habite le quartier de Belleville à paris, explique qu'il s'était rendu sur les lieux où les casseurs commettaient de multiples exactions contre du mobilier urbain ou des voitures pour "filmer un peu avec son téléphone". Il nie être un casseur.

Il explique alors avoir vu les policiers arriver et s'être mis "à courir avec un groupe". Mais coincé dans une rue par des CRS bloquant les issues, il n'a pas eu le temps de se cacher avant que les forces de l'ordre ne lui tombent dessus.

Il a ensuite été embarqué dans un fourgon de police direction le commissariat. Mais le jeune homme commence à vomir du sang. "Ils ont appelé les pompiers, ils ont vu que c'était vraiment dangereux (…) ils m'ont ramené à l'hôpital".

Le jeune homme souffre d'une fracture du plancher de l'orbite gauche et apparaît à l'image le visage tuméfié. Il a annoncé son intention de porter plainte.

Si la vidéo montre indéniablement un passage à tabac sur un homme à terre qui ne peut pas se défendre, il est impossible en l'état de savoir quels sont les éléments qui précèdent cette arrestation violente, et si Mehdi K. était bien un simple passant, comme il l'affirme, ou un casseur. Le jeune homme a en tout cas annoncé son intention de porter plainte.

Lire aussi:

Info FS- Gilet jaune dans le coma après un tir de flash-ball: bavure à Toulouse?

Les "gilets jaunes", un tournant dans le quinquennat Macron

Auteur(s): La rédaction de France-Soir

PARTAGER CET ARTICLE :

Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.




Le jeune homme a été passé à tabac avant d'être arrêté.

Newsletter


Fil d'actualités Société




Commentaires

-