Il abusait son beau-fils autiste avec sa compagne handicapée: deux ans ferme

  •  Vous appréciez FranceSoir, soutenez son indépendance !  

Il abusait son beau-fils autiste avec sa compagne handicapée: deux ans ferme

Publié le 18/10/2018 à 19:54 - Mise à jour à 19:55
© LOIC VENANCE / AFP/Archives
PARTAGER CET ARTICLE :
Auteur(s): La rédaction de France-Soir
-A +A

Un homme de 59 ans a été condamné à deux ans de prison ferme mercredi à Evry. Il abusait du fils autiste de sa compagne elle-même déficiente sur le plan intellectuelle, les forçant parfois à des relations incestueuses.

"Faire son éducation sexuelle", c'est la seule explication qu'a donnée en garde à vue l'homme de 59 ans, condamné mercredi 17 par le tribunal d'Evry, pour justifier les abus sexuels commis régulièrement contre son beau-fils autiste pendant sept ans.

Tous les week-end, l'homme a imposé des actes sexuels à l'enfant, mais l'a aussi forcé à caresser sa mère et à filmer leurs ébats, rapporte Le Parisien.

Des traitements qui ont fini par déteindre sur la personnalité de la victime. L'enfant a en effet montré des comportements sexués très précoces allant jusqu'au harcèlement de ses camarades du centre dans lequel il était pris en charge en semaine. C'est ce qui a alerté les services sociaux et mené à une enquête. Celle-ci a révélé que l'enfant été ainsi abusé lorsqu'il rentrait chez lui, à Massy.

Voir: Paris: 4 ans, violée en réunion par ses camarades de maternelle?

"Je n’ai pas de mots pour décrire l’horreur de ces scènes, fustige la procureure. Tous les verrous de la moralité, de la pudeur, de la sexualité et de la parentalité ont sauté", a déclaré la procureure. Le principal mis en cause a choisi de garder le silence pendant les débats. Il a finalement été condamné à trois ans de prison dont deux ferme.

La femme a quant à elle été condamnée à un an avec sursis. Le tribunal a en effet considéré que "sa place n'était pas en prison" et qu'elle était également une "victime" de son compagnon. Celle-ci, âgée de 49 ans, souffre en effet d'une déficience intellectuelle suffisamment grave pour qu'elle soit placée sous tutelle depuis la mort de ses parents.

Le jeune autiste, qui ne souffre pas de la forme la plus grave de ce trouble, a quant à lui été pris en charge par le Département de l'Essonne. Des experts ont été mandatés pour établir la gravité des séquelles et lui venir en aide.

Lire aussi: Inceste et films pornographiques: le calvaire de deux sœurs

Auteur(s): La rédaction de France-Soir

PARTAGER CET ARTICLE :

Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.




L'homme a écopé de deux ans de prison pour abus sexuels commis sur un jeune autiste.

Newsletter


Fil d'actualités Société




Commentaires

-