Ils refusent de payer la maison de retraite de leur père... qui a tué leur mère sous leurs yeux

  •  FranceSoir a besoin de votre soutien, SIGNEZ LA PETITION !  

Ils refusent de payer la maison de retraite de leur père... qui a tué leur mère sous leurs yeux

Publié le 12/01/2019 à 15:34 - Mise à jour à 15:37
© Fred TANNEAU / AFP/Archives
PARTAGER :

Auteur(s): La rédaction de France-Soir

-A +A

Trois frères et soeurs ont lancé une pétition pour dénoncer la demande faite par l'administration de prendre en charge la maison de retraite de leur père. Ce dernière avait tué sous leurs yeux leur mère il y a 36 ans.

Ils ont vécu dans l'enfance un traumatisme à cause de leur père. Ce dernier devenu âgé et vivant en maison de retraite ne peut plus subvenir à ses besoins. Et les enfants refusent de payer.

Trois frères et sœurs ont lancé une pétition en ligne (voir ici) pour protester contre la demande faite par le département du Maine-et-Loire de prendre en charge Daniel Le Goff, un retraité vivant en établissement spécialisé. Les enfants refusent et pour cause: il y a 36 ans ce dernier a tué leur mère, un crime pour lequel il a été condamné, comme le rapporte l'une des soeurs dans Le Parisien.

C'est le 11 décembre 1982 que se déroule le drame. La mère des trois enfants a décidé de quitter le foyer. Elle doit cependant repasser dans la maison familiale d'Angers pour récupérer quelques affaires. Elle tombe sur son mari qui l'abat de deux coups de fusil à canon scié sous les yeux de ses enfants.

Lire aussi: Morte de froid à 95 ans, la chaudière de la maison de retraite était en panne

Daniel Le Goff sera arrêté, jugé et condamné à 14 ans de prison. Les trois enfants, eux, seront placés chez d'autres membres de la famille et grandiront séparément, loin de leur père. Aujourd'hui, l'administration les rappelle à leur obligation alimentaire, celle qu'ont les enfants de devoir prendre en charge leurs parents dans le besoin (comme les parents doivent le faire eux-mêmes pour leurs enfants).

Dans leur pétition (qui a recueilli 2.700 signatures), les enfants Le Goff expliquent leur sentiment: "Tristesse, colère, solitude se sont emparés de nous, fratrie dispersée, marquée à jamais dans notre cœur et notre âme, dans nos relations. Les images de cette violence vécue dans notre enfance ont refait surface, nous fragilisant à nouveau". Ils demandent donc "à la Justice française de protéger les enfants de France et de prendre ses responsabilité! C’est pourtant simple! Nous demandons à ce que systématiquement le parent responsable de la mort de l’autre parent soit déchu de ses droits parentaux".

Voir aussi:

L'entrée en maison de retraite, une "double peine" pour la majorité des Français

En France, une "maison de retraite" pour les poules sauvées de l'abattoir

Auteur(s): La rédaction de France-Soir


Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.



PARTAGER CET ARTICLE :


Les enfants refusent de faire face à leur obligation de prise en charge de leur père.

Newsletter





Commentaires

-