Inondation, insectes, personnel agressif: nouveau scandale pour un hôtel 4 étoiles de Bodrum en Turquie

  •  FranceSoir a besoin de votre soutien, SIGNEZ LA PETITION !  

Inondation, insectes, personnel agressif: nouveau scandale pour un hôtel 4 étoiles de Bodrum en Turquie

Publié le 03/10/2017 à 17:58 - Mise à jour à 18:33
©DR
PARTAGER :

Auteur(s): Propos recueillis par Amandine Zirah

-A +A

Un vacancier, qui a séjourné il y a peu dans un hôtel 4 étoiles à Bodrum (Turquie), a fait part de son mécontentement, déplorant la prise en charge du personnel et la vétusté de l'établissement. Interrogé par "FranceSoir", il a lui aussi, tout comme un autre couple (tabassé puis expulsé), monté un dossier pour recevoir des indemnisations.

Les critiques et témoignages s'accumulent. Alors qu'un jeune couple a été expulsé le mois dernier d'un hôtel 4 étoiles dans lequel il séjournait à Bodrum (Turquie), un autre vacancier en colère, qui avait échangé avec les victimes au cours de leur séjour, vient également de faire part de son mécontentement, déplorant la vétusté de cet établissement et le manque de professionnalisme du personnel.

Les faits ont eu lieu à la même période, début septembre. Avec sa femme, ils avaient réservé une chambre "vue mer" au sein de ce complexe hôtelier par le biais de l'agence de voyage Thomas Cook, pensant qu'ils allaient vivre un séjour formidable de 15 jours comme des milliers de personnes chaque année. Mais à leur arrivée, ils ont vite déchanté: le rêve s'est rapidement transformé en cauchemar.

Interrogé par FranceSoir, le vacancier originaire de Lille, qui fêtait son 40e anniversaire à cette occasion, a tout d'abord déploré la qualité de la prise en charge du personnel de l'établissement. D'après ses dires, aucun salarié ne faisait d'effort dès lors que les touristes ne parlaient pas leur langue. "Il y avait un manque de considération de leur part", a-t-il expliqué précisant au passage que tout était prétexte pour leur soutirer de l'argent: "les boites à tips (pourboires) étaient partout".

Le calvaire a continué lorsqu'ils sont arrivés dans leur chambre. Un espace humide où de nombreux insectes avaient déjà élu domicile. Au total, plus d'une vingtaine ont été comptabilisés en seulement trois jours. Et ces petits nuisibles ne représentaient pas le seul problème du couple. Outre les infiltrations d'eau, "les bas des murs étaient éclatés, le drap était déchiré, la poussière non faite et les systèmes électroniques visibles", a-t-il ajouté.

Face à ce constat, il a alors décidé d'aller prévenir le personnel de l'établissement qui n'a pas daigné les changer de chambre. Seule consolation: une corbeille de fruit posée à même le sol qui a provoqué une invasion de fourmis dans ce qui leur servait de cocon. A bout de nerfs, le vacancier a alors décidé de contacter la représentante locale de l’agence pour lui exposer les faits, laquelle ne s'est même pas rendue sur place. Très embêtée par la situation, elle leur a simplement expliqué qu'ils pouvaient changer d'hôtel à leur frais, une éventualité inenvisageable.

Finalement, ils ont tout de même réussi à obtenir gain de cause et sont parvenus à changer de chambre au bout d'une semaine et ce, en échange de la suppression d'un mauvais commentaire posté sur le site TripAdvisor. Un chantage auquel le couple n'a pas cédé. Mais au grand désarroi des amoureux, leur nouvelle chambre était encore plus éloignée que la précédente et n'était pas non plus celle espérée. "La vitre était prête à tomber, il fallait la caller avec des bouteilles, le lit était digne d'un futon tandis que la climatisation ne marchait quasiment pas".

En soit, des vacances complètements "gâchées". A son retour, le touriste a donc décidé de monter un dossier auprès de l'agence de voyage et devra désormais attendre six semaines pour s'avoir si lui et sa femme auront droit à une indemnisation.

Auteur(s): Propos recueillis par Amandine Zirah


Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.



PARTAGER CET ARTICLE :


Un nouveau vacancier a déploré la vétusté de l'établissement, un hôtel 4 étoiles situé à Bodrum (Turquie).

Newsletter


Fil d'actualités Société




Commentaires

-