Insultes contre Nadia Daam: un étudiant condamné à une peine de prison

  •  Vous appréciez FranceSoir, soutenez son indépendance !  

Insultes contre Nadia Daam: un étudiant condamné à une peine de prison

Publié le 21/03/2019 à 15:50 - Mise à jour à 16:04
©Capture d'écran
PARTAGER CET ARTICLE :
Auteur(s): La rédaction de France-Soir
-A +A

Un étudiant préparant l'agrégation de philosophie a été condamné mercredi 20 par le tribunal correctionnel de Rennes pour avoir publié un message menaçant contre la journaliste Nadia Daam et sa fille en 2017. L'homme réagissait à une critique de la chroniqueuse contre un forum du site jeuxvideo.com.

C'est la troisième personne à se retrouver au tribunal pour avoir participé au déchaînement d'insultes contre la journaliste. Un étudiant en philosophie, âgé de 27 ans, comparaissait mercredi devant le tribunal correctionnel de Rennes pour avoir publié sur le forum "Blabla 12/25" du site jeuxvideo.com un texte d'insultes et de menaces contre Nadia Daam après une chronique lui ayant déplu.

La journaliste avait lu au micro d'Europe 1 en novembre 2017 une chronique s'attaquant au forum estimant qu'il était une "poubelle à déchets non recyclables d'Internet". Elle dénonçait les insultes contre deux militants féministes et le sabotage de la ligne de téléphone "anti-relous" qu'ils avaient mis en place.

Pour Nadia Daam, cette chronique a sonné comme le début d'un harcèlement d'une rare violence. Le jeune homme à la barre a été identifié un an après la publication de son texte où il expliquait à propos de la journaliste qu'il "aimerai(t) baiser son cadavre pendant que son mec regarde" et menaçait de sodomiser sa fille.

A la barre cet homme qui prépare l'agrégation de philosophie et souhaite devenir enseignant a tenté de minimiser son geste. Expliquant que la chronique de Nadia Daam représentait pour lui "une haine de classe (…) inadmissible", il admet seulement qu'il aurait dû user d'une "forme plus euphémisée" pour exprimer sa colère.

Lire aussi: Prison avec sursis pour deux hommes qui avaient menacé Nadia Daam

Nadia Daam, présente au procès, et qui travaille maintenant sur Arte, a expliqué le calvaire qu'elle a traversé face aux menaces reçues, devant déménager et changer sa fille de collège. "ll parle de fantasme et de virtuel, ce n'est pas vrai, il connaissait mon existence, celle de ma fille. Ce n'est pas de la fiction et ce n'est pas une démarche littéraire! Je suis sidérée par cette ligne de défense" a-t-elle expliqué.

Le jeune homme a finalement été condamné pour menace de crime –le viol en l'occurrence– contre la fille de Nadia Daam mais a été relaxé des faits de menaces de viol sur la journaliste, les termes utilisés n'étant pas précisément constitutif d'un viol, ne du souhait de la tuer. Il a écopé de cinq mois de prison avec sursis.

En juillet 2018, deux hommes avaient déjà été condamnés à six mois de prison avec sursis pour des faits similaires.

Voir aussi:

Numéro anti-relous: Nadia Daam à son tour harcelée pour avoir dénoncé les "trolls"

Auteur(s): La rédaction de France-Soir

PARTAGER CET ARTICLE :

Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.




Nadia Daam avait été insultée et menacée après une chronique sur Europe 1.

Newsletter


Fil d'actualités Société




Commentaires

-