Landes: un requin surgit pendant un cours de surf (vidéo)

Landes: un requin surgit pendant un cours de surf (vidéo)

Publié le 13/05/2019 à 19:34 - Mise à jour à 19:36
©Capture d'écran
PARTAGER CET ARTICLE :
Auteur(s): La rédaction de France-Soir
-A +A

Un requin de près de deux mètres a été repéré par un moniteur de surf qui donnait un cours, dimanche 12 dans les Landes. Le risque d'attaque était plus qu'improbable, mais ces animaux présentent tout de même des dangers pour l'homme.

C'est une rencontre assez rare, notamment dans les Landes. Un instructeur de surf et ses élèves ont reçu la visite d'un requin de belle taille dimanche. Si l'animal n'avait rien d'un mangeur d'homme, le groupe a toutefois préféré regagner la terre ferme, à raison.

Les faits se sont produits sur la plage d'Estagnots à Seignosse. L'animal s'est ensuite approché jusqu'au rivage avant de repartir paisiblement, comme en témoigne la vidéo tournée par l'instructeur. "Il ne mesurait pas loin de deux mètres à mon avis", a-t-il déclaré à Sud Ouest.

Voir: Un surfeur tué par un requin à La Réunion

La vidéo ne permet pas d'identifier avec certitude l'espèce à laquelle appartient le requin. Il est certain qu'il ne s'agissait pas d'un des énormes squales qui représentent un réel danger pour les surfeurs (requin blanc, tigre ou bouledogue). Selon Iker Castège, directeur du Centre de la Mer de Biarritz: "il s’agit peut-être d’une émissole, un requin très côtier, mais je le trouve très sombre. Il s’agit plus probablement d’un peau bleue assez grand".

 

L'une comme l'autre de ces espèces ont une alimentation presque exclusivement composée de poissons ou de calmars. S'attaquer à un nageur presque aussi grand qu'eux n'a donc aucun intérêt sur le plan alimentaire.

Il n'en reste pas moins dangereux de s'approcher d'un requin inconnu. Outre le fait qu'il ne faut jamais préjuger de la réaction d'un animal sauvage, un squale d'une telle taille peut blesser un homme d'un simple coup de queue ou de rostre (appendice nasale), ou encore transmettre des infections. "Il n’y a jamais eu d’attaques de requins dans le Golfe de Gascogne", précise Iker Castège.

Lire aussi:

Nausicaà a perdu des centaines de poissons en plus de son requin marteau

Auteur(s): La rédaction de France-Soir

PARTAGER CET ARTICLE :

Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.




Le requin s'est approché jusqu'au rivage.

Newsletter


Fil d'actualités Société




Commentaires

-