Le pédophile "sadique" aux 46 victimes obtient une réduction de peine

  •  FranceSoir a besoin de votre soutien, SIGNEZ LA PETITION !  

Le pédophile "sadique" aux 46 victimes obtient une réduction de peine

Publié le 16/10/2018 à 19:16 - Mise à jour à 19:23
© LOIC VENANCE / AFP/Archives
PARTAGER :

Auteur(s): La rédaction de France-Soir

-A +A

Matthew Falder, un pédophile britannique condamné en première instance à 32 ans de prison a obtenu une peine plus clémente ce mardi en appel. Il n'a jamais violé d'enfant mais en a manipulé des dizaines pour alimenter des sites pédopornographique avec des images relevant du "pire du pire".

"Pervers", "sadique", "manipulateur" adepte du "pire du pire" en matière de pédophilie... Les qualificatifs utilisés lors de ses procès pour décrire Matthew Falder témoignent de la gravité de ses actes. L'homme a reconnu pas moins de 137 infraction concernant 46 victimes, aussi bien des filles que des garçons. Mais il a tout de même obtenu une réduction de peine en appel ce mardi 16.

L'homme, docteur en géophysique d'une trentaine d'années, avait été condamné en février dernier à 32 ans de prison par la justice britannique après une enquête internationale et un procès qui avait choqué la Grande-Bretagne. Mais la cour d'appel a décidé de réduire cette peine à 25 ans.

Pour son avocat, elle était "manifestement excessive". Matthew Falder n'était en effet pas accusé de viol ni d'agression sexuelle. Il n'a d'ailleurs même pas été au contact physique de ses victimes.

Une lourde peine avait tout de même été prononcée au regard du traumatisme infligé par cet homme qui utilisait habilement Internet, le dark web et d'effrayants talents de manipulateur pour faire chanter ses jeunes victimes et les forcer à accomplir devant leur caméra des actes dégradants.

Voir: Le couple de pédophiles violait ses enfants, "un dossier épouvantable"

Sa stratégie était bien rodée. Il se faisait par exemple passer pour une artiste ayant besoin de photos dénudées pour travailler sur des dessins réalistes. Il obtenait ainsi de ses cibles des moyens de pression pour ensuite les forcer à commettre des actes encore plus dégradants. Il a notamment obligé des jeunes à se filmer en train de lécher un siège de toilette, un tampon usagé, ou de manger de la nourriture pour chien.

Des contenus qui n'étaient pas destinés à satisfaire uniquement ses propres pulsions mais à alimenter tout un réseau de pédophiles sévissant sur le Net et adeptes du "hurtcore", ces images d'abus particulièrement dégradants.

C'est donc notamment pour "voyeurisme", "incitation au viol" ou le partage d'une vidéo montrant des abus sur un bébé qu'il a été jugé. L'accumulation de ces délits a donc abouti dans un premier temps à une peine de 32 ans. Mais la cour d'appel a relevé qu'elle était contraire au "principe de totalité" du droit britannique. Selon cette règle, les juges doivent s'assurer que le total de la peine prononcée contre une personne jugée pour de multiples infractions reste "juste et proportionné".

Toutefois, les juges ont ajouté à ces 25 ans huit années de prison pouvant être ajoutées si Matthew Falder devait être jugé toujours dangereux à l'issue de cette première peine.

Lire aussi:

Fellations forcées et photos pédophiles, la fillette veut "papa en prison"

Auteur(s): La rédaction de France-Soir


Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.



PARTAGER CET ARTICLE :


Décrit comme un pédophile "sadique" et "manipulateur", Matthew Falder a pu voir sa peine réduite en appel.

Newsletter


Fil d'actualités Société




Commentaires

-