Le père abusait de sa fille: "Pourquoi n'a-t-elle rien dit, on en aurait parlé"

  •  FranceSoir a besoin de votre soutien, SIGNEZ LA PETITION !  

Le père abusait de sa fille: "Pourquoi n'a-t-elle rien dit, on en aurait parlé"

Publié le 25/10/2018 à 13:39 - Mise à jour à 14:03
© LOIC VENANCE / AFP/Archives
PARTAGER :

Auteur(s): La rédaction de France-Soir

-A +A

Un tribunal correctionnel de Haute-Loire a jugé un ouvrier de 49 ans pour des caresses incestueuses sur sa fille quand celle-ci avait 16 ans. L'homme reconnaît les faits mais ne parvient pas à les justifier.

C'était le procès de l'inconscience manifeste et de l'absence d'empathie qui s'est déroulé devant un tribunal correctionnel de Haute-Loire. Comme le rapporte le mercredi 24 le journal local L'Eveil de Haute-Loire, un ouvrier du secteur de la plasturgie de 49 ans, résidant à Saint-Didier-en-Velay, comparaissait pour des actes d'agression sexuelle sur sa propre fille. La victime présumée est aujourd'hui âgée de 29 ans. Elle aurait subi les caresses perverses de son père quand elle avait 16 ans. Devenue mère, la jeune femme a décidé de porter plainte.

A la barre, l'homme ne parvient pas à expliquer son dérapage vers les gestes coupables. Vivant une crise de couple avec son épouse, l'accusé fréquente les boîtes de nuit, s'alcoolise, fume du cannabis. Sa fille de 16 ans, comme de nombreuses adolescentes de son âge a un petit ami. Le père les épie. Et un jour, il passe à l'acte. Des caresses salaces dans la chambre parentale. "Je ne comprends pas… J'aimerais mettre une image…" lance évasivement le prévenu pour justifier ce geste. Avant de lâcher un bien étrange regret: "Mais pourquoi n'a-t-elle rien dit pendant toutes ces années, on en aurait parlé…"

Voir aussi - Inceste et films pornographiques: le calvaire de deux sœurs

La jeune femme est ressortie traumatisée par cet acte et a coupé tout contact avec son père, mais aussi avec sa mère qui n'a pas cru à son histoire alors que la jeune fille voulait trouver en elle une main secourable. La victime accuse aussi son père de lui avoir proposé des relations sexuelles. Cet élément du dossier est nié par le quadragénaire qui n'admet que les attouchements.

Décrit par les experts psychiatres comme ayant une "personnalité pauvre", l'homme n'en dira pas plus. Le ministère public a requis contre l'accusé une peine de 12 mois de prison dont huit avec sursis et deux ans de mise à l'épreuve. Verdict le 13 novembre.

Lire aussi:

Inceste, pédophilie et proxénétisme: un couple devant le tribunal de Coutances

Inceste et fellations forcées: les 2 petits garçons abusés par le père, la mère et la grand-mère

Auteur(s): La rédaction de France-Soir


Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.



PARTAGER CET ARTICLE :


L'accusé était poursuivi pour avoir abusé de sa fille alors qu'elle avait 16 ans.

Newsletter


Fil d'actualités Société




Commentaires

-