Lot-et-Garonne: un jeune garçon de 11 ans meurt après une course scolaire

  •  FranceSoir a besoin de votre soutien, SIGNEZ LA PETITION !  

Lot-et-Garonne: un jeune garçon de 11 ans meurt après une course scolaire

Publié le 22/11/2017 à 10:36 - Mise à jour à 10:44
© LOIC VENANCE / AFP/Archives
PARTAGER :

Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr

-A +A

Un jeune garçon de 11 ans, élève en 6e au collège de Marmande, est décédé lundi après-midi après avoir fait un malaise lors d'un cross, organisé par son établissement scolaire. Il a fait un malaise et s'est rapidement retrouvé en arrêt cardio-respiratoire. L'intervention rapide des secours n'a pas permis de lui sauver la vie.

La mort est si soudaine et inattendue que tous les habitants de Marmande sont encore sous le choc, deux jours après. Un jeune garçon de 11 ans, élève en 6e au collège de la ville (qui se situe dans le Lot-et-Garonne mais à environ 90 kilomètres de Bordeaux), est décédé brutalement lundi 20 après-midi après avoir fait un malaise lors d'un cross organisé par son établissement scolaire.

Cet événement sportif, qui est une tradition annuelle du collège, comprenait plusieurs courses à pied avec différentes catégories d'âge selon La Dépêche du Midi, qui rapporte les faits. L'infirmière de l'établissement était sur place pour superviser le cross en cas de blessures ou autres incidents. Elle a utilisé un défibrillateur mais n'a pas réussi à ranimer le garçon, qui était en arrêt cardio-respiratoire. Alors les pompiers et les médecins du Smur sont venus l'aider.

Voir aussi: Montréal: un enfant de 3 ans revient à la vie après 30 minutes d'arrêt cardiaque

Après une demi-heure, le cœur de l'adolescent est reparti et il a été évacué vers le centre hospitalier de Marmande. Dans un état critique à son arrivée, il est mort quelques minutes après, avant que les médecins ne puissent le transférer sur Bordeaux.

Les gendarmes et le maire de la ville se sont rendus sur le site du cross et une cellule psychologique a été immédiatement ouverte pour prendre en charge les enfants, professeurs ou autres membres du personnel encadrant, qui en ressentiraient le besoin.

Toujours selon La Dépêche du Midi, aucune suite policière ou judiciaire ne devrait être donnée à ce drame, étant donné le caractère imprévisible de cet accident.

Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr


Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.



PARTAGER CET ARTICLE :


Malgré l'intervention rapide de l'infirmière du collège, puis des pompiers et du Smur, le jeune garçon est décédé quelques minutes après son hospitalisation. (Illustration)

Newsletter


Fil d'actualités Société




Commentaires

-