Lyon: à 21 ans, il violait et étranglait les prostituées

  •  Vous appréciez FranceSoir, soutenez son indépendance !  

Lyon: à 21 ans, il violait et étranglait les prostituées

Publié le 24/06/2019 à 19:22 - Mise à jour à 19:32
© CHRISTOPHE ARCHAMBAULT / AFP/Archives
PARTAGER CET ARTICLE :
Auteur(s): La rédaction de France-Soir
-A +A

Un homme a été arrêté jeudi 20, soupçonné d'être celui qui terrorisait les prostituées d'origine africaine travaillant à Lyon, après une série de viols et d'agressions. L'homme a été confondu par son ADN.

C'est la fin de la cavale pour un homme suspecté d'être violeur en série sévissant sur la ville de Lyon depuis le mois de mai dernier. Un homme originaire de Guadeloupe a été confondu par les forces de l'ordre suite à un prélèvement ADN qui le relierait (bien qu'il reste présumé innocent) au viol de plusieurs prostituées d'origine africaine.

L'affaire débute avec la plainte d'une prostituée du 7e arrondissement de Lyon qui a porté plainte expliquant avoir été étranglé par un client jusqu'à perdre connaissance, comme le rapporte Le Parisien.

Le lendemain, une autre professionnelle du sexe est découverte inconsciente dans son fourgon avec un dispositif autour de son cou servant à l'étrangler.

Jusqu'au 10 juin, ce ne sont pas moins de six prostituées qui vont subir un sort similaire, quatre d'entre-elles étant en outre violées une fois qu'elles avaient repris connaissance.

Lire aussi - Cannes: un faux policier violait des prostituées en leur faisant du chantage

Mais les enquêteurs vont rapidement pouvoir mettre un nom sur le suspect: recueillant des traces ADN sur les scènes des agressions, celles-ci correspondent à celles d'un homme arrêté le 27 mai pour outrage et rébellion.

La police va alors localiser l'individu et l'arrêter jeudi 20 à Corbas, dans la banlieue de Lyon. Placé en garde à vue, l'homme âgé de 21 ans nie en bloc les faits qui lui sont reprochés. Outre l'ADN, il fait face à un autre élément compromettant: ses données téléphoniques montrent qu'il était présent sur le secteur des agressions.

A l'issue de sa garde à vue, l'homme a été mis en examen pour quatre viols et deux tentatives de viol.

Voir aussi:

Il prostituait sa petite-amie mineure pour arrondir ses fins de mois

Auteur(s): La rédaction de France-Soir

PARTAGER CET ARTICLE :

Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.




L'homme a été arrêté par la police le 20 juin.

Newsletter


Fil d'actualités Société




Commentaires

-