Lyon: arrestation de candidats au djihad voulant attaquer des clubs échangistes

  •  FranceSoir a besoin de votre soutien, SIGNEZ LA PETITION !  

Lyon: arrestation de candidats au djihad voulant attaquer des clubs échangistes

Publié le 02/02/2016 à 16:38 - Mise à jour à 16:42
©Mic/Flickr
PARTAGER CET ARTICLE :
Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr
-A +A

Cinq hommes et une femme, soupçonnés d'être sur le point de se rendre en Syrie pour mener le djihad, ont été arrêtés ce mardi matin dans la région lyonnaise et placés en garde à vue dans le cadre d'une enquête antiterroriste.

Six personnes ont été arrêtées ce mardi 2 février en région lyonnaise, selon les informations de BFMTV. Ces suspects placés en garde à vue voulaient se rendre en Syrie en passant par la Bulgarie. Le journal L'Express précise qu'ils comptaient s'y rendre en bus et avaient déjà acheté leurs tickets.

Les interpellés sont cinq hommes et une femme, compagne de l'un des suspects. Le plus âgé est né en 1978, les autres ont entre 22 et 32 ans. Certains sont connus pour des délits de droit commun ou pour leur appartenance à la mouvance islamiste radicale, mais n'ont jamais été condamnés pour de tels faits.  

A l'origine de l'enquête, ouverte début décembre, un renseignement qui alertait sur le projet de certains des suspects de mener "des actions violentes" en France, "notamment contre des clubs libertins". Certaines de ces six personnes auraient en effet cherché à se procurer des armes pour attaquer des clubs échangistes. Des perquisitions étaient en cours et des éléments informatiques et téléphoniques doivent être exploités. Les gardes à vue peuvent durer 96 heures, comme c'est le cas dans les affaires de terrorisme, avant d'éventuelles mises en examen par des juges antiterroristes.

Aucune arme n'a été retrouvée lors des perquisitions, mais celles-ci étaient toujours en cours ce mardi matin, a expliqué une source judiciaire. L'opération menant à l'interpellation a été menée par la SDAT (Sous-direction antiterroriste de la police judiciaire), la BRI et la force d'intervention de la police nationale. 

Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr

PARTAGER CET ARTICLE :

Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.




Cinq hommes et une femme, soupçonnés d'être sur le point de se rendre en Syrie pour mener le djihad, ont été arrêtés ce mardi matin.

Newsletter


Fil d'actualités Société




Commentaires

-