Maëlys n'est pas morte sous les coups, la version de Nordahl Lelandais contredite

Maëlys n'est pas morte sous les coups, la version de Nordahl Lelandais contredite

Publié le 03/07/2018 à 09:45 - Mise à jour à 09:54
© PHILIPPE DESMAZES / AFP/Archives
PARTAGER CET ARTICLE :
Auteur(s): La rédaction de France-Soir
-A +A

Alors que Nordahl Lelandais doit être auditionné une nouvelle fois ce mardi, des résultats de l'autopsie du corps de Maëlys ont été dévoilés. Ces derniers contredisent la version de la mort de la fillette avancée par l'ancien militaire.

Les causes de la mort de Maëlys ne sont toujours pas expliquées. C'est ce qui ressort des derniers résultats de l'autopsie du corps de la fillette. Il apparaît que de nouvelles fractures ont été constatées au niveau du crâne d l'enfant, en plus des deux autres déjà repérées au niveau de la mâchoire.

Selon BFMTV, qui a pu consulter les résultats de l'analyse, "ces fractures sont intervenues avant la mort de la fillette mais aucune d'entre elles n'a été mortelle". Les causes de la mort sont donc, à ce jour, inexpliquées. L'état de décomposition avancé du corps de la petite Maëlys n'a pas non plus permis aux légistes de constater si elle avait ou non subi des violences sexuelles. Les ossements et quelques affaires appartenant à la fillette ont été retrouvés six mois après les faits sur les indications de l'ancien militaire dans une zone montagneuse difficile d'accès.

Voir - Mort de Maëlys: nouvelle audition prévue pour Nordahl Lelandais

Pour autant, ces nouveaux éléments mettent à mal la version du principal suspect, Nordahl Lelandais, qui avait précédemment expliqué avoir accidentellement tué la fillette en lui donnant un gifle du revers de la main pour "la calmer" selon ses déclarations.

L'ancien maître-chien va être de nouveau entendu ce mardi 3 par les juges d'instruction en charge du dossier à Grenoble. Selon la chaîne de télévision, Nordahl Lelandais devrait voir sa version des faits interrogée à la lecture de ces nouveaux éléments. "Pour appuyer sa version des faits, la défense pourrait demander une contre-expertise", souligne BFMTV.  

Une audition qui devrait aussi porter sur les nouveaux soupçons pesant sur l'ancien militaire de 35 ans. Ceux concernant l'agression sexuelle d'une jeune cousine lors d'une visite familiale au domicile de ses parents, à Domessin (Savoie), une semaine avant la soirée de mariage où il rencontrera Maëlys.

Lire aussi - Nordahl Lelandais: le traumatisme des parents de la petite cousine agressée

Les parents de la fillette de 6 ans ont été auditionnés par les forces de l'ordre après la découverte d'une vidéo pédopornographique sur le téléphone de Nordahl Lelandais. "Les enquêteurs leur ont montré des passages de cette vidéo. Ce qu'ils ont vu, c'est une main, un bras qui écarte la culotte d'une petite fille endormie", a expliqué leur avocate à la chaîne de télévision. Et d'ajouter que cet enfant "a ensuite été identifiée comme leur fille par les enquêteurs".

Auteur(s): La rédaction de France-Soir

PARTAGER CET ARTICLE :

Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.




Les résultats de l'autopsie du corps de Maëlys démontrent que la fillette n'est pas morte sous les coups.

Newsletter


Fil d'actualités Société




Commentaires

-