Meurtre de Kévin à Mourmelon: la suspecte libérée pour vice de procédure

  •  Vous appréciez FranceSoir, soutenez son indépendance !  

Meurtre de Kévin à Mourmelon: la suspecte libérée pour vice de procédure

Publié le 14/06/2019 à 18:44 - Mise à jour à 18:45
© FRANCOIS NASCIMBENI / AFP
PARTAGER CET ARTICLE :
Auteur(s): La rédaction de France-Soir
-A +A

La jeune fille mise en examen pour l'assassinat de Kevin, 17 ans, le 2 juin 2018 dans un parc à Mourmelon-le-Grand et placée en détention provisoire a été remise en liberté jeudi sous contrôle judiciaire en raison d'une violation des droits de la défense.

 

L'erreur de l'institution judiciaire réveille la douleur de la famille de la victime. La jeune femme, Océane P., soupçonnée d’avoir commandité, avec un complice, l’assassinat en 2018 de Kévin, 17 ans, adolescent à Mourmelon-le-Grand (Marne), a été libérée jeudi en raison d’un vice de procédure. Elle se trouve sous contrôle judiciaire.

La jeune femme avait été placée en détention provisoire tout comme l'auteur présumé des coups mortels il y a quasiment un an jour pour jour. Après douze mois d'emprisonnement, cette détention peut être prolongée pour six mois. Il faut pour cela qu'un juge des libertés et de la détention entende le détenu et son avocat. 

"Nous avions l'obligation de transmettre le dossier complet à l'avocat de Melle O., ou de le mettre à sa disposition à la maison d'arrêt lors de l'audience, en visio-conférence, pour le renouvellement de sa détention provisoire. Nous n'avons fait ni l'un ni l'autre", a expliqué le procureur de la République de Reims, Matthieu Bourrette.

Lire aussi – Mourmelon: un millier de personnes aux obsèques de Kevin, 17 ans, assassiné

"J’ai assuré à la famille de Kévin que nous ferons en sorte que ce dossier se clôture rapidement sans rien bâcler pour la fin 2019" a-t-il poursuivi, assurant que la décision de la chambre de l’instruction de libérer la suspecte "n’a pas de conséquence sur le fond du dossier".

La nouvelle a bouleversé la famille de Kévin. "Elle va pouvoir fêter la fête des pères dimanche, nous on ira au cimetière. Voilà l'état d'esprit dans lequel on est. Merci la justice, merci la greffière, merci le juge d'instruction", a fait savoir sa mère, sous le choc à France 3.

Kévin C. avait été tué à coups de couteau le samedi 2 juin 2018, dans le parc du Bois des Sœurs à Mourmelon-le-Grand, alors qu'il se promenait avec une jeune fille de son âge, présentée dans un premier temps comme sa petite amie. L'adolescente, Océane P., avait décrit l'agresseur comme "basané" et âgé entre 25 et 30 ans. Mais il s'agissait d'un faux témoignage. Un jeune homme de 17 ans, Adrien P., ne correspondant pas la description de la jeune fille, avait été placé en garde à vue le 4 juin.

Devant les enquêteurs, il avait finalement avoué les faits, expliquant que tout avait été prémédité avec la jeune fille dont il était l'un des soupirants.

Voir:

Affaire Kévin (Mourmelon): qui est Océane P. soupçonnée d'avoir commandité le meurtre?

Meurtre de Kévin à Mourmelon: la famille de l'adolescent est "brisée" (avocate)

A Mourmelon après l'assassinat de Kévin, 17 ans, l'ambivalent trio reste un mystère

Auteur(s): La rédaction de France-Soir

PARTAGER CET ARTICLE :

Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.




La jeune fille mise en examen pour l'assassinat de Kevin à Mourmelon-le-Grand a été remise en liberté.

Newsletter


Fil d'actualités Société




Commentaires

-