MH370 disparu: le débris de l'avion pourrait bien appartenir à un Boeing 777

MH370 disparu: le débris de l'avion pourrait bien appartenir à un Boeing 777

Publié le 30/07/2015 à 13:51 - Mise à jour à 14:17
©Stringer France/Reuters
PARTAGER CET ARTICLE :
Auteur(s): RT
-A +A

Le débris d'avion retrouvé mercredi 29 sur le littoral de La Réunion pourrait bien venir d'un avion Boieng 777, relançant ainsi l’enquête sur la disparition du vol MH370 de la Malaysia Airlines au-dessus de l’océan Indien en mars 2014 avec 239 personnes à bord. Mais en attendant d'en arriver à de telles conclusions, les enquêteurs continuent d'analyser la pièce.

Plus les heures passent et plus la piste selon laquelle le débris d’avion retrouvé mercredi 29 sur le littoral de l’île de La Réunion pourrait venir d’un avion Boieng 777 semble se concrétiser, relançant ainsi l’enquête sur la disparition du vol MH370 de la Malaysia Airlines au-dessus de l’océan Indien le 8 mars 2014 avec 239 personnes à bord. Mais en attendant d’en arriver à de telles conclusions, le Bureau d’enquête et d'analyses (BEA) a été saisi afin de coordonner l’enquête française avec l’enquête internationale, conduite notamment par les experts malaisiens et australiens, dont certains sont attendus ce jeudi à La Réunion. Selon une source proche de l’enquête à Paris, la pièce, toujours en cours d’analyse ce jeudi par les enquêteurs du BGTA (Brigade de la Gendarmerie du Transport Aérien), devrait être rapatrié très bientôt à Toulouse (siège d’Airbus) pour être examinée de plus près.

Alors que le préfet de La Réunion et le ministère de la Justice ont déclaré dans la matinée qu’aucune hypothèse ne pouvait être exclue, le Premier ministre malaisien va plus loin. "Des informations préliminaires suggèrent que le débris vient très probablement d'un Boeing 777, mais nous avons besoin de vérifier s'il vient du vol MH370", a annoncé Najib Razak vers midi, heure française, dans un communiqué publié sur son compte Facebook.

Or, comme le rappelle le JDD, "seuls cinq Boeing 777 (Londres en 2008, Le Caire en 2011, San Francisco en 2013, le MH17 en juillet 2014 au dessus de l'Ukraine et le MH370) ont subi un accident grave ces dernières années". Ainsi, s’il était avéré que la pièce retrouvée mercredi, longue de deux mètres de long et qui ressemble à un morceau d’aile appelé flapperon, appartenait bien à un Boieng 777, elle ne pourrait venir que du vol MH370. Par ailleurs, la dernière position connue du vol de la Malaysia Airlines se situant à environ 5.600 km de l'île de La Réunion, il est tout à fait probable qu’en fonction des courants marins, la pièce ait pu parcourir une telle distance en plus d'une année, assurent plusieurs experts.

Après la découverte du débris mercredi, un responsable du ministère malaisien des Transports avait déjà indiqué qu’il avait la quasi-certitude que la pièce appartenait à un Boeing 777. Par ailleurs, sur le blog spécialisé "Peur avion", l’expert français Xavier Tytelman, évoque également des "similitudes incroyables entre le flaperon d'un Boeing 777 et le débris retrouvé". "Vu le bord d'attaque, ce n'est ni une dérive ni une aile, mais un caisson de volets d'un avion de ligne. Le volet, c'est la partie arrière d'une aile", explique-t-il, schéma à l’appui. Le débris porte par ailleurs la référence BB670. "Ce code ne correspond ni à l'immatriculation d'un avion, ni au numéro de série d'un appareil. Mais si ce flapperon appartient bien au MH370, alors il est clair que cette référence permettra de l'identifier rapidement. Dans quelques jours, nous aurons une réponse définitive".

Enfin, d’après le site d’information réunionnais Linfo.re, un débris de valise aurait été retrouvé sur le littoral de Saint-André, au même endroit où le débris de l’avion a été retrouvé. Les gendarmes auraient récupéré le bagage, en mauvais état, pour les besoins de l’enquête. 

 

Auteur(s): RT

PARTAGER CET ARTICLE :

Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.




Des gendarmes français transportant le débris retrouvé mercredi 29 sur le littoral Saint-André.

Newsletter


Fil d'actualités Société




Commentaires

-