Monaco: il poignarde une quinzaine de fois sa femme, elle est entre la vie et le mort

  •  Vous appréciez FranceSoir, soutenez son indépendance !  

Monaco: il poignarde une quinzaine de fois sa femme, elle est entre la vie et le mort

Publié le 23/08/2019 à 18:57 - Mise à jour à 18:58
© PHILIPPE HUGUEN / AFP/Archives
PARTAGER CET ARTICLE :
Auteur(s): La rédaction de France-Soir
-A +A

Un homme d’une quarantaine d’années a poignardé sa conjointe, jeudi 22, à Monaco. Il a rapidement été interpellé par les agents de la Sûreté publique monégasque. 

 

On ignore les motivations de cette tentative de féminicide. Un homme d'une quarantaine d'années a violemment poignardé sa femme du même âge jeudi soir à Monaco dans le quartier des Moneghetti dans l'appartement qu'ils partageaient. La victime a réussi à s'enfuir. Elle a été très grièvement blessée et se trouve actuellement dans un état critique.

Selon les informations de Monaco-Matin, "la victime a trouvé refuge dans la boulangerie Costa où, d'après des témoins, elle aurait bénéficié de premiers soins de la part d'un passant" qui s'est avéré être un pharmacien. Selon des témoins interrogés par les forces de l'ordre monégasques, elle a reçu par moins d'une quinzaine de coups de couteau.

Lire aussi – Féminicides: les proches de 34 victimes proposent des mesures pour le Grenelle

Les sapeurs-pompiers de Monaco et le SMUR ont ensuite pris le relais et l’ont transportée à l’hôpital. Son pronostic vital est engagé.

L'auteur des faits a été interpellé par les agents de la Sûreté publique monégasque dans la foulée et placé en garde à vue. Le parquet de Monaco a ouvert une enquête pour "tentative d'homicide".

Le collectif "Féminicides par compagnon ou ex" a recensé 94 féminicides depuis le 1er janvier 2019. En 2018, 121 femmes ont été tuées lors de violences au sein du couple. Sur les 121 féminicides dénombrés, 26 sont qualifiés en assassinat (c'est-à-dire avec préméditation), 85 en meurtres et seulement 10 en violences volontaires ayant entraîné la mort sans intention de la donner.

Voir:

Féminicides: lancement en septembre d'un "Grenelle des violences conjugales"

Féminicides: 121 en 2018, un tous les trois jours

Stop au "terrorisme machiste": manifestation à Perpignan après un féminicide

Auteur(s): La rédaction de France-Soir

PARTAGER CET ARTICLE :

Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.




Un homme d’une quarantaine d’années a poignardé sa conjointe, jeudi 22, à Monaco.

Newsletter


Fil d'actualités Société




Commentaires

-