Mort d’un bébé de 11 mois à Mulhouse: le père en détention provisoire

  •  FranceSoir a besoin de votre soutien, SIGNEZ LA PETITION !  

Mort d’un bébé de 11 mois à Mulhouse: le père en détention provisoire

Publié le 06/08/2019 à 11:28 - Mise à jour à 11:31
© DENIS CHARLET / AFP
PARTAGER :

Auteur(s): La rédaction de France-Soir

-A +A

Un petit garçon de 11 mois est décédé samedi 3 aux urgences de Mulhouse, son père a été placé en détention provisoire. Il est mis en examen pour violences ayant entraîné la mort sans intention de la donner.

Qu’est-il arrivé au petit Shems, 11 mois, décédé samedi matin aux urgences à Mulhouse? C'est la question à laquelle s'attachent à répondre les enquêteurs en charge des investigations ouvertes suite au décès du bébé, potentiellement suite à un accident ou à des maltraitances.

Les parents étant séparés, le père est venu chercher l'enfant chez la mère en ce début de week-end, selon Les Dernières nouvelles d'Alsace. C'est un peu plus tard dans la matinée que tous deux ont débarqué, paniqués, aux urgences de Mulhouse avec le petit en arrêt cardio-respiratoire. Il meurt moins d'une heure plus tard, sans que les médecins n'aient rien pu faire.

Une enquête a été diligentée pour faire toute la lumière sur le drame et la mère et le père ont été placés en garde à vue pour être entendus dans la foulée. Si l'interrogatoire de la maman a été vite levé, toujours selon les DNA. Celle du père a été prolongée.

Selon ses déclarations rapportées par son avocat, son fils aurait commencé à convulser et à présenter des troubles importants. Il aurait alors tenté un massage et un bouche-à-bouche, sans succès, puis appelé la mère et conduit avec elle le petit aux urgences. "Le retour des résultats de l’autopsie permettra certes d’y voir plus clair. Mais pour mon client, nous sommes dans le registre de l’accident et certainement pas dans celui du geste volontaire", a déclaré son avocat.

Le père a été mis en examen et placé en détention provisoire pour violences sur mineur de moins de 15 ans par ascendant ayant entraîné la mort sans intention de la donner.

Voir: 

Il tue son bébé de 18 mois en le percutant en voiture sur un camping

Auteur(s): La rédaction de France-Soir


Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.



PARTAGER CET ARTICLE :


L'enfant est mort aux urgences sans que les médecins n'aient rien pu faire.

Newsletter


Fil d'actualités Société




Commentaires

-