Une femme tuée par balles devant sa fille de 7 ans: son ex-compagnon arrêté [MAJ]

Une femme tuée par balles devant sa fille de 7 ans: son ex-compagnon arrêté [MAJ]

Publié le 01/02/2018 à 09:43 - Mise à jour à 10:55
© FRED TANNEAU / AFP/Archives
PARTAGER CET ARTICLE :
Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr
-A +A

Une femme âgée d'une quarantaine d'années a été tuée par balles sous les yeux de sa petite fille âgée de 7 ans, ce jeudi matin à Arras (Pas-de-Calais). Un tiers serait intervenu et se serait battu avec l'auteur présumé des tirs, permettant l'arrestation de celui-ci. [Mise à jour à 13h03 avec de nouveaux éléments sur l'identité du tiers].

Une femme âgée d'une quarantaine d'années est morte tuée par plusieurs balles tirées par un homme également quarantenaire, dans son appartement d'Arras (Pas-de-Calais), ce jeudi 1er février au matin. Le suspect a été arrêté. Il a criblé de balles sa victime sous les yeux de la fillette de celle-ci, qui est âgée de 7 ans.

Il était aux alentours de 7h, ce jeudi matin, lorsque les secours ont été alertés. Les habitants d'un petit logement collectif de la rue Crinchon d'Arras avaient entendu des détonations, selon les informations de La Voix du Nord. Celles-ci se sont avérées être des coups de feu: en arrivant dans un appartement situé au numéro 28 de la rue les policiers ont découvert la victime gisant dans son sang. L'intervention rapide du SAMU n'a pas permis de la sauver, elle est décédée sur place.

Les forces de l'ordre ont rapidement été mises sur la piste d'un suspect par un tiers. Celui-ci se serait en effet battu avec l'auteur des coups de feu, sans que l'on sache encore précisément dans quelles circonstances. L'auteur a ainsi pu être repéré et interpellé dans la foulée. Une enquête a été ouverte pour tenter de déterminer les circonstances exactes du crime. Pour autant, à ce stade et toujours selon La Voix du Nord, la piste d'un drame conjugal serait privilégiée. 

Le suspect arrêté est l'ex-compagnon de la victime, indique une source judiciaire contactée par France-Soir, confirmant la piste d'un crime familial. Il ne s'agit toutefois pas du père de la fillette témoin du drame. L'homme est à ce stade dans le coma suite à "une absorption de médicaments antérieure à la commission des faits", nous précise cette source.  

[Mise à jour à 13h03]: Selon les dernières informations disponible, le témoin qui est s'est opposé physiquement au tireur n'est autre que le nouveau compagnon de la victime. Le suspect, quant à lui, n'aurait pas supporté la nouvelle relation de son ex-femme.  

Outre la victime décédée, deux autres personnes ont été hospitalisées. Il s'agit de la petite fille, en état de choc suite à la scène d'horreur qu'elle a vécu. L'homme qui s'est battu avec l'auteur présumé des tirs, un cinquantenaire, a également été admis à l'hôpital. Enfin, sept des habitants de l'immeuble ont été pris en charge par une cellule psychologique mise en place par les pompiers de la ville.

Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr

PARTAGER CET ARTICLE :

Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.




Un autre homme se serait battu avec l'auteur présumé des tirs, permettant son interpellation.

Newsletter


Fil d'actualités Société




Commentaires

-