Nantes: il braque un pistolet sur la tempe d'un prêtre en pleine messe

  •  Vous appréciez FranceSoir, soutenez son indépendance !  

Nantes: il braque un pistolet sur la tempe d'un prêtre en pleine messe

Publié le 05/10/2017 à 14:59 - Mise à jour à 15:02
©Capture d'écran Google Street View
PARTAGER CET ARTICLE :
Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr
-A +A

Un individu a pénétré dans l'église Sainte-Croix à Nantes ce jeudi matin, lors de la messe qui avait commencé à 11h15. Il a braqué son arme sur la tempe du prêtre et a créé la panique avant que la police n'intervienne. Lors de son geste, il a marmonné des propos que les enquêteurs tentaient encore de décrypter en début d'après-midi.

Un homme d'une trentaine d'années a semé la peur dans l'église Sainte-Croix de Nantes ce jeudi 5 au matin, pendant la messe célébrée par le prêtre Bernard Charrier, selon une information dévoilée par Ouest-France.

L'individu a pénétré dans l'édifice religieux alors qu'entre 40 à 60 fidèles écoutaient l'homélie et a braqué son arme -qui serait apparemment un pistolet d'alarme- sur la tempe du prêtre. Deux paroissiennes ont réussi à joindre la police, qui est rapidement intervenue et a interpellé l'individu.

Personne n'a été blessé mais les pompiers ont tout de même dû intervenir et deux personnes très choquées ont été hospitalisées.

Selon des témoins sur place, cités par Ouest-France, cet homme était entré dans l'église une première fois en parlant très fort au téléphone. Puis, face aux remontrances de certaines paroissiennes, il était revenu en colère en menaçant donc le prêtre.

Une autre paroissienne a expliqué lui avoir parlé et a assuré qu'il a tenu des propos étranges: "Il a soulevé sa chemise pour me montrer l’arme. Et là, il m’a dit: +Vous connaissez BFM TV? Je vais rentrer, je vais tirer partout. On va parler de moi+".

Le procureur de la République, Pierre Sennès, qui s'est rendu sur place, a de son côté assuré que, pour l'instant, "on ne parle pas de terrorisme". La police judiciaire de Nantes, qui a été saisie de l'affaire, cherchait encore ce jeudi en début d'après-midi à connaître les motivations de ce trentenaire. Et Pierre Sennès de préciser: "Un individu est entré dans l’église vers 11 h 40 et a mis le prêtre en joue avec une arme de poing. L’arme a été saisie, on va déterminer s’il s’agit d’une arme factice ou réelle. La PJ de Nantes est saisie. On va étudier la personnalité du suspect, âgé d’une trentaine d’années. Il a tenu des propos qu’on est en train de décrypter".

Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr

PARTAGER CET ARTICLE :

Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.




La messe de ce jeudi matin à l'église Sainte-Croix à Nantes a été perturbée par un individu qui a braqué son arme sur la tempe du prêtre.

Newsletter


Fil d'actualités Société




Commentaires

-