Nice: une femme battue par son ex, sa fille de 7 ans appelle la police

Nice: une femme battue par son ex, sa fille de 7 ans appelle la police

Publié le 12/07/2019 à 07:36
©Hadj/Sipa
PARTAGER CET ARTICLE :
Auteur(s): La rédaction de France-Soir
-A +A

Un homme a été condamné à 18 mois de prison ferme mercredi 10 juillet dans le Var pour des faits de violences conjugales. Début juin, à Nice, il avait battu son ex-compagne dans l'appartement familial en présence de leurs enfants. C'est la fille aînée du couple, âgée de 7 ans, qui a composé le 17 pour appeler la 17.

Elle a sauvé sa mère des griffes de son père: début juin à Nice, une fillette de 7 ans a prévenu la police en composant toute seule le 17. Son père, un homme de 39 ans qui sortait tout juste de prison, était en train de battre sa mère.

Au petit matin le jour des faits, le repris de justice a pénétré dans la chambre de son ex-compagne et a commencé à la frapper avec la crosse de son pistolet. Leurs deux petites filles n'étaient pas loin.

Selon le récit des faits rapportés par Var-Matin, la mère de famille était persuadée qu'elle allait mourir. Elle a alors demandé à voir ses filles une dernière fois. Pendant l'étreinte, elle a donné un téléphone à son aînée, âgée de 7 ans donc. La plus jeune a 3 ans.

La fillette a composé le 17 et appelé la police qui est intervenue rapidement au domicile, situé boulevard Carabacel. La victime, le visage ensanglanté, était prostrée au sol à l'arrivée des forces de l'ordre.

Lire aussi: Féminicide à Perpignan - la femme poignardée en présence de ses enfants

Hospitalisée, elle a eu l'arcade sourcilière ouverte, l'œil tuméfié, un traumatisme aux cervicales ainsi qu'au poignet, et souffrait d'un syndrome d'anxiété réactionnelle, a détaillé la présidente de l'audience en correctionnelle mercredi. Six jours d'ITT lui ont été prescrits.

L'homme, qui avait déjà été épinglé pour violences conjugales par le passé, a écopé de 18 mois de prison ferme et de deux ans de mise à l'épreuve ainsi que d'une obligation de se soigner. Il a interdiction d'entrer en contact avec son ex-femme.

Voir aussi:

Surpris avec sa maîtresse, il tue sa femme en faisant marche arrière

Vaulx-en-Velin: il massacre sa femme à coups de marteau avant de se pendre

Ivre, le récidiviste mutile sa femme pour une pizza au chorizo

Auteur(s): La rédaction de France-Soir

PARTAGER CET ARTICLE :

Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.




Une petite fille de 7 ans a sauvé sa mère des griffes de son père, qui la battait, en composant toute seule le 17 pour joindre la police.

Newsletter


Fil d'actualités Société




Commentaires

-