Obsèques de Maëlys: l'adieu déchirant de Colleen à sa petite soeur

Obsèques de Maëlys: l'adieu déchirant de Colleen à sa petite soeur

Publié le 04/06/2018 à 12:27 - Mise à jour à 12:33
© ROMAIN LAFABREGUE / AFP
PARTAGER CET ARTICLE :
Auteur(s): La rédaction de France-Soir
-A +A

Plusieurs centaines de personnes se sont joint à la famille de Maëlys samedi pour un hommage plein d'émotion à la fillette, lors de ses obsèques à La-Tour-du-Pin. Sa grande soeur, Colleen, a prononcé une oraison particulièrement digne.

"Maëlys, une étoile de plus brille dans le ciel", pouvait-on lire sur l'écran géant installé sur le parvis de la petite église de la Tour-du-Pin en Isère. Neuf mois après sa disparition, qui avait bouleversé la France, les obsèques de la petite Maëlys de Araujo ont été célébrées samedi 2 dans une très grande émotion.

Des centaines d'anonymes s'étaient joints à la famille de la petite fille pour lui rendre un dernier hommage. Les parents du caporal Arthur Noyer, que le meurtrier présumé de la fillette Nordahl Lelandais reconnaît aussi avoir tué, avaient tenu à être présents.

Jennifer Cleyet-Marrel, la mère de Maëlys, a pris la parole, en larmes, au début de la célébration: "Neuf mois que nos vies sont brisées". "J'ai partagé neuf ans de bonheur à tes côtés. Ton absence laisse un grand vide en moi. Maëlys, je ne souffre plus maintenant: quand je regarde le ciel, je sais qu'une étoile veille sur nous", a-t-elle dit.

Lire aussi - Des larmes et des fleurs blanches aux obsèques de Maëlys en Isère

Summum de l'émotion, sa grande soeur, Colleen, a pris courageusement et avec une profonde dignité la parole au moment de l'oraison funèbre. "Ma sœur, je suis venue te dire au revoir en attendant le paradis. Ne t'inquiète pas, je m'occupe des chats et des chiens", a-t-elle dit. "Avec toi, je me sentais bien (...). Tu disais que tu voulais devenir agricultrice ou footballeuse comme Cristiano Ronaldo. J'ai eu beaucoup de chance de t'avoir dans ma vie".

Et d'ajouter: "Tu es dans mes pensées chaque jour. Je voulais te dire que je t'aime, un mot qui n'a jamais été dit entre nous. Même si quelqu'un s'y oppose, notre amour de sœurs est plus fort que tout".

À l’issue de la cérémonie, Maëlys a été inhumée dans l’intimité, au cimetière de la commune. Les parents de la fillette, qui allait avoir 9 ans, ont choisi de l'enterrer dans cette petite ville de 8.000 habitants, où ils ont des attaches familiales. Il est situé à une vingtaine de kilomètres de Pont-de-Beauvoisin, où Maëlys avait disparu lors d'une soirée de mariage, dans la nuit du 26 au 27 août.

Auteur(s): La rédaction de France-Soir

PARTAGER CET ARTICLE :

Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.




"Tu es dans mes pensées chaque jour", a dit la grande soeur de Maëlys.

Newsletter


Fil d'actualités Société




Commentaires

-