Oise: un policier se donne la mort chez lui, 21e suicide depuis le début de l'année 2019

Oise: un policier se donne la mort chez lui, 21e suicide depuis le début de l'année 2019

Publié le 28/03/2019 à 11:17 - Mise à jour à 11:22
© LUCAS BARIOULET / AFP/Archives
PARTAGER CET ARTICLE :
Auteur(s): La rédaction de France-Soir
-A +A

Un policier de 49 s'est donné la mort à son domicile de Bailleval où il était retranché mercredi 27. Malgré l'intervention du GIGN, il est parvenu à se suicider. 

Nouveau suicide dans la police, le 21e depuis le début de l'année. Un fonctionnaire de police s'est retranché à son domicile de Bailleval dans l'Oise mercredi soir et s'est donné la mort dans la nuit. Le GIGN avait été déployé sur place pour tenter de convaincre le policier de ne pas connaître l'irréparable et de ne pas s'en prendre à son épouse qu'il retenait.  

Selon France 3 Hauts-de-France, c'est une dispute conjugale qui serait à l'origine du drame. Les voisins ont prévenu les forces de l'ordre en entendant des cris provenir du pavillon. Les gendarmes de la brigade de Liancourt sont rapidement arrivés sur place et ont tenté de rentrer en contact avec le forcené, en vain. Ils ont alors prévenu leurs collègues du GIGN.

L'épouse du policier, qui se trouvait dans un premier temps avec lui, "a réussi à sortir de l'habitation en début de soirée". Un premier coup de feu a été entendu un peu plus tard. Un second tir a retenti vers minuit.

Lire aussi - Paris: un policier se suicide avec son arme, la piste du surmenage?

"Un assaut d'urgence est déclenché mais il est trop tard: dans la maison, le médecin du GIGN constate le décès du policier", précise le site de la chaîne de télévision publique. Agé de 49 ans et père de deux enfants, l'homme ne présentait aucun antécédent psychologique à la connaissance des gendarmes.

Une enquête menée par le procureur de Beauvais a été confiée à la Brigade de Recherche de Clermont.

Selon des sources syndicales, il s'agit du 21e suicide au sein de la police depuis le début de l'année, un chiffre particulièrement élevé. Les suicides dans les rangs de la police ont connu une relative baisse en 2018, avec 35 cas selon un décompte d'Alliance. L'année précédente, il y avait eu 51 suicides de policiers, un chiffre plus proche de la moyenne habituelle selon des sources syndicales. 

Voir:

Elancourt: suicide d'un policier, "le 17e depuis janvier"

Saint-Saëns: un policier vitriole sa femme et se suicide

Limoges: un policier se tire une balle dans le coeur, 14e suicide en 2019

Auteur(s): La rédaction de France-Soir

PARTAGER CET ARTICLE :

Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.




Un policier de 49 s'est donné la mort à son domicile de Bailleval où il était retranché.

Newsletter





Commentaires

-