Paris: un homme tué par la police, un gardien de la paix en garde à vue

  •  Vous appréciez FranceSoir, soutenez son indépendance !  

Paris: un homme tué par la police, un gardien de la paix en garde à vue

Publié le 15/08/2018 à 12:43 - Mise à jour à 12:58
©Philippe Huguen/AFP
PARTAGER CET ARTICLE :
Auteur(s): La rédaction de France-Soir
-A +A

Un automobiliste a été tué par les tirs d'un policier dans la nuit de mardi à ce mercredi à Paris. Le suspect aurait tenté de renverser le fonctionnaire, qui le poursuivait en scooter.

La victime a refusé de se soumettre à un contrôle de police. Dans la nuit de mardi 14 à ce mercredi 15 à Paris, un automobiliste qui fuyait un contrôle routier a été tué par le tir d’un policier avoir tenté de le reverser avec son véhicule.

Selon les premiers éléments de l'enquête dévoilés par Europe 1, le conducteur, âgé de 26 ans et sans permis, aurait refusé de se soumettre à un contrôle de police vers minuit au niveau du quartier des Halles, dans le centre de la capitale. Un policier est alors monté à l’arrière du scooter d’un particulier, et tous deux ont pris la voiture en chasse.

Lire aussi - Créteil: coma et paralysie après la clé d'étranglement d'un policier

"Le fuyard a pris tous les risques, y compris des rues en sens inverse et s’est finalement retrouvé bloqué. Le policier est alors descendu et l’a sommé d’obtempérer. Mais quand le véhicule a fait marche arrière et a percuté le scooter, le fonctionnaire a tiré un coup de feu", a fait savoir une source proche de l'enquête au journal 20 Minutes. L'individu a été touché au thorax au niveau de la rue Condorcet. Il a succombé à ses blessures malgré l'arrivée des secours.

La victime était sous le coup d’une procédure ouverte en février pour "conduite malgré une annulation de permis" et "refus d’obtempérer exposant autrui à un risque de mort ou d’infirmité".

Le gardien de la paix, âgé de 23 ans, a été placé en garde à vue dans la nuit pour "violences volontaires avec arme par personne dépositaire de l'autorité publique ayant entraîné la mort sans intention de la donner". De son côté, l'Inspection générale de la Police nationale (IGPN) s'est saisie du dossier et une enquête a été ouverte pour comprendre les circonstances de l'ouverture du feu du fonctionnaire de police.

Voir:

Melun: un jeune homme armé d'un couteau grièvement blessé par la police

Les armes à feu de plus en plus utilisées par les policiers, l'IGPN s'inquiète des tirs accidentels

Essonne: l'IGPN saisie après un tir de police qui a fait un blessé grave

Auteur(s): La rédaction de France-Soir

PARTAGER CET ARTICLE :

Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.




Un automobiliste a été tué par les tirs d'un policier dans la nuit de mardi à ce mercredi à Paris.

Newsletter


Fil d'actualités Société




Commentaires

-