Paris: un policier roue de coups un migrant menotté au tribunal (vidéo)

  •  Vous appréciez FranceSoir, soutenez son indépendance !  

Paris: un policier roue de coups un migrant menotté au tribunal (vidéo)

Publié le 12/07/2018 à 16:39 - Mise à jour à 16:50
© FRED TANNEAU / AFP/Archives
PARTAGER CET ARTICLE :
Auteur(s): La rédaction de France-Soir
-A +A

Un policier a passé à tabac un migrant en attente de jugement au tribunal de grande instance de Paris, début juin, alors que ce dernier ne présentait pas de danger. Ce fonctionnaire de police est toujours en poste.

Les images sont particulièrement violentes et choquantes. Un policier en poste au tribunal de grande instance de Paris, désormais situé dans de nouveaux locaux porte de Clichy, a passé à tabac un migrant qui devait passer en jugement.

La vidéo de ce passage à tabac a été dévoilée par le site web d'information fondé et dirigé par Daniel Mermet Là-bas si j'y suis. Le média explique que les images leurs ont été envoyé par un "gardien de la paix affecté au Tribunal de Grande Instance de Paris qui a voulu dénoncer" la très violente intervention de son collègue.

Les faits, qui ont eu lieu le 9 juin dernier, ont été capté par les caméras de surveillance du "satellite gardé", une salle avec cellules qui jouxte une des salles d’audience. On peut voir le migrant sortir des toilettes et refuser de regagner sa cellule sans violence provoquant la colère du policier en faction, gardien de la paix stagiaire au sein de la Direction de l’Ordre Public et de la Circulation (DOPC).  Les deux hommes vont alors lutter quelques instants avant que le fonctionnaire parvienne à immobiliser l'individu et à le menotter.

Lire aussi - Paris: un collectif diffuse de nouvelles images de violences policières, celle d'un jeune frappé à la tête (vidéo)

A partir de ce moment là, les coups vont pleuvoir sur l'homme immobilisé. Il est trainé par le policier jusqu'à sa cellule où il reçoit de nombreux coups de pieds de la part du policier particulièrement violents. Deux collègues du policier finissent par arriver sur les lieux et vont mollement tenter de s'interposer. A plusieurs reprises, le premier fonctionnaire revient à la charge pour de nouveau porter des coups au migrant entravé.

A noter que malgré son absence de coopération, à aucun moment de la vidéo, la victime n'a de geste violent envers le fonctionnaire de police.

"Selon notre source, Jules F., le policier mis en cause aurait même fait circuler ces images au sein d’un groupe de discussion interne aux policiers… pour se vanter", précise Là-bas si j'y suis qui ajoute que le policier est toujours en poste.

Auteur(s): La rédaction de France-Soir

PARTAGER CET ARTICLE :

Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.




La scène, violente, a eu lieu au tribunal de grande instance de Paris début juin.

Newsletter


Fil d'actualités Société




Commentaires

-