Paris - Viols au foyer, la mineure accuse le vigile

Paris - Viols au foyer, la mineure accuse le vigile

Publié le 02/08/2018 à 09:45 - Mise à jour à 09:52
© FRED TANNEAU / AFP/Archives
PARTAGER CET ARTICLE :
Auteur(s): La rédaction de France-Soir
-A +A

Mardi, une adolescente de 16 ans a décidé de porter plainte contre un agent de sécurité du foyer où elle réside. Elle explique que l'homme la violait dans sa chambre avant de prendre son service, depuis septembre 2017.

Les faits rapportés par la mineure en difficulté sont d'une extrême gravité et duraient selon elle depuis presque un an. Une jeune fille de 16 ans vivant dans un foyer du 19e arrondissement de Paris a dénoncé auprès du commissariat de police des faits de viols perpétrés par un agent de sécurité du bâtiment, selon une information rapportée par France bleu.

C'est mardi 31 juillet que l'adolescente décide de rapporter ce qu'elle aurait subi depuis le mois de septembre 2017. Elle explique que l'agent de sécurité abuse d'elle à chaque fois qu'il prend son service, dans la soirée. Juste avant de s'installer à son poste, il se rend, selon la victime présumée, dans la chambre de l'adolescente pour l'agresser sexuellement et la violer. Le dernier acte criminel se serait déroulé la nuit précédente, entre le 30 et le 31 juillet.

Dans la foulée, les policiers se rendent dans le foyer "Moissons Nouvelles" rue de Crimée pour procéder aux premières constations. Le vigile est déjà en poste, il est immédiatement arrêté et placé en garde à vue. Il reste présumé innocent.

Lire aussi - Fête de Bayonne: une jeune femme dépose plainte pour viol

L'association gérant l'établissement a cependant pris contre lui des mesures disciplinaires, annonçant dans un communiqué qu'elle "engage à l'égard de ce salarié une procédure de licenciement pour faute grave assortie, à toutes fins utiles, d’une mesure conservatoire de mise à pied à effet immédiat". La structure a annoncé qu'elle ne ferait aucune autre déclaration.

L'association Moissons Nouvelles a été créée en 1941et gère une trentaine d'établissements d'accueil pour les jeunes, en accueillant environ 1.300.

Voir aussi:

Fêtes de Bayonne: une deuxième plainte pour viol

Auteur(s): La rédaction de France-Soir

PARTAGER CET ARTICLE :

Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.




La jeune fille a déposé plainte mardi 31 juillet.

Newsletter


Fil d'actualités Société




Commentaires

-