Pédophilie: le prêtre accusé par quatre enfants avait été signalé

  •  Vous appréciez FranceSoir, soutenez son indépendance !  

Pédophilie: le prêtre accusé par quatre enfants avait été signalé

Publié le 16/09/2018 à 13:16 - Mise à jour à 13:40
© DAMIEN MEYER / AFP/Archives
PARTAGER CET ARTICLE :
Auteur(s): La rédaction de France-Soir
-A +A

Un prêtre de 64 ans officiant dans le Cantal est accusé d'actes pédophiles par quatre enfants de chœur, membres d'une même fratrie. L'évêque assure avoir signalé cet homme à la justice à deux reprises, suite notamment à des "rumeurs".

Un prêtre officiant dans le Cantal a été mis en examen vendredi 14 pour agressions sexuelles sur mineurs de 15 ans. L'homme âgé de 64 ans exerçait dans le diocèse de Saint-Flour depuis 1996 et est soupçonné d'avoir abusé de quatre enfants de chœur, tous membres de la même fratrie. L'homme avait déjà été signalé à la justice.

Si l'Eglise de France et le diocèse ne sortiront certainement pas indemnes de cette affaire, alors que le Vatican est confronté à plusieurs scandales à travers le monde, la hiérarchie du prêtre en question se défend d'avoir dissimulé des informations, au contraire. En revanche des questions risquent de se poser quand à la réaction des autorités.

Dans un communiqué transmis à La Montagne, l'évêque de Saint-Flour, Monseigneur Grua, a en effet affirmé qu'il avait une première fois effectué un signalement au procureur concernant ce prêtre en avril 2017.

Voir: Pédophilie dans l'Eglise - des évêques aussi appellent à la démission de Barbarin

Consécutif à des "rumeurs" selon l'évêque, ce signalement avait entraîné une enquête "qui n’a pas eu de suite". Le prêtre a été muté, un geste nécessaire, le ministère de ce prêtre ne pouvant se poursuivre normalement dans une paroisse ou certains de ses ouailles avaient été informés de ces rumeurs, selon Monseigneur Grua.

Celui-ci explique avoir été une nouvelle fois alerté que des "faits graves" avaient été commis début septembre et avoir une nouvelle fois contacté le procureur de la République. Celui-ci était déjà au courant, une plainte ayant été déposée.

L'évêque parle d'actes "innommables". "Je redis ma confiance en la justice. Il est nécessaire qu’elle passe, tant pour les victimes que pour le prêtre incriminé", a-t-il déclaré.

On ignore si des abus ont été commis entre le premier signalement et la mise en examen du prêtre. L'affaire porte pour l'instant uniquement sur des faits d'agressions sexuelles et non de viol. L'enquête est en cours. Le curé risque jusqu'à 10 ans de prison.

Lire aussi: 

Les scandales qui ont ébranlé l'Eglise catholique d'Irlande

Prêtres pédophiles: la complicité de l'Eglise fait scandale aux Etats-Unis

Auteur(s): La rédaction de France-Soir

PARTAGER CET ARTICLE :

Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.




Le prêtre accusé de pédophilie dans le Cantal avait été signalé par son évêque en avril 2017.

Newsletter


Fil d'actualités Société




Commentaires

-