Pierre-Ambroise Bosse mis en examen pour violences volontaires avec arme

  •  Vous appréciez FranceSoir, soutenez son indépendance !  

Pierre-Ambroise Bosse mis en examen pour violences volontaires avec arme

Publié le 01/03/2018 à 11:34 - Mise à jour à 11:36
© Jewel SAMAD / AFP/Archives
PARTAGER CET ARTICLE :
Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr
-A +A

Le champion d'athlétisme Pierre-Ambroise Bosse a été mis en examen lundi à Bordeaux suite à un rebondissement dans l'affaire de son agression survenue fin août dernier. Les faits concernent des violences volontaires avec arme.

Pierre-Ambroise Bosse, champion d'athlétisme médaillé d'or sur 800m aux Mondiaux de Londres l'été dernier, a été mis en examen lundi 26 février à Bordeaux pour "violences volontaire avec usage ou menace d'une arme" selon une information de Sud-Ouest, confirmée ensuite par le parquet de Bordeaux.

C'est un nouveau rebondissement dans l'affaire de sa violente agression de la nuit du 25 au 26 août dernier, sur le parking du casino de Gujan-Mestras en Gironde. L'athlète avait assuré avoir été pris à partie par des fans un peu trop excités, qui lui demandaient des photos, et avoir agi en légitime défense après avoir reçu une gifle suivie de plusieurs autres coups violents.

Voir aussi: la glaçante photo de Pierre-Ambroise Bosse juste après son agression

Il en était ressorti avec de graves blessures au visage entraînant plusieurs jours d'ITT et mettant un terme à sa saison sportive. Son agresseur présumé avait été mis en examen début septembre pour violences volontaires ayant entraîné une incapacité totale de travail supérieure à huit jours.

Il avait ensuite été libéré sous contrôle judiciaire et s'y trouve d'ailleurs encore aujourd'hui. Mais il avait à son tour déposé plainte à l'encontre de Pierre-Ambroise Bosse, qui lui aurait jeté une canette de bière au visage, le blessant légèrement.

Voir aussi: Pierre-Ambroise Bosse agressé à Gujan-Mestras - "Ma saison s'arrête"

C'est donc suite à cette plainte que l'athlète a été entendu puis mis en examen. L'enquête avait été élargie pour ces faits. Selon l'avocat de "l'agresseur-agressé", Me Arnaud Dupin, c'est Pierre-Ambroise Bosse qui aurait, en état d'ivresse, lancé les hostilités.

"C’est lui qui est à l’origine du pugilat, il avait 1,76g d’alcool dans le sang", a-t-il expliqué dans Sud-Ouest. "Bosse dit avoir pris une claque mais personne ne l’a vue ! S’il ne jette pas la canette, il ne se passe rien".

Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr

PARTAGER CET ARTICLE :

Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.




Pierre-Ambroise Bosse a été mis en examen lundi par le TGI de Bordeaux pour violences volontaires avec arme. En l'occurrence une canette de bière.

Newsletter


Fil d'actualités Société




Commentaires

-