Quand la gendarmerie de la Charente se moque (gentiment) de chasseurs en état d'ivresse

  •  FranceSoir a besoin de votre soutien, SIGNEZ LA PETITION !  

Quand la gendarmerie de la Charente se moque (gentiment) de chasseurs en état d'ivresse

Publié le 28/02/2018 à 12:24 - Mise à jour à 12:38
© JEFF PACHOUD / AFP/Archives
PARTAGER :

Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr

-A +A

Deux chasseurs ivres ont été interpellés par les gendarmes dimanche au volant d'un véhicule en grave excès de vitesse sur une route nationale. Les militaires se sont gentiment moqués des contrevenants sur leu page Facebook.

Pour la gendarmerie de la Charente, une chose est sûre, le bon chasseur, c'est celui qui part chasser sobre et en respectant les limitations de vitesse et le mauvais chasseur est, a contrario, celui qui part ivre et en excès de vitesse.

Sur leur page Facebook, les militaires expliquent avoir interpellé dimanche 25 avoir interpellé deux hommes qui circulait à plus de 140 km/h sur la RN141, au volant d'un BMW X5. Les deux individus, munis de "calibre 7,65", partaient à la "chasse au gros gibier" et étaient "en retard", ce qui expliquait leur excès de vitesse. De leur côté, les gendarmes, équipés pour leur part de "calibre 9", étaient en chasse "au gros chauffard".

A voir aussi: Ivre, il urine sur le hangar des gendarmes

Ayant "tout leur temps", les membres des forces de l'ordre ont procédé au contrôle et après avoir fait souffler le conducteur dans le ballon, ils ont constaté un taux d'alcool de 1,69 gramme par litre de sang. Les gendarmes ont alors procédé au retrait du permis de conduire de l'individu et à l'immobilisation du véhicule. Le contrevenant sera prochainement convoqué au tribunal.

Pour illustrer "l'affaire" sur leur page Facebook, les militaires, un brin moqueurs, ont posté un dessin de Franquin où l'on peut voir Mr Mégot, le très dilettante prof de sport de la bande-dessinées Le petit Spirou décrit comme "exagérément porté sur le houblon fermenté et le tabac", en costume de chasse, accompagné par un acolyte en pleine alcoolisation.

Selon les chiffres de la Sécurité routière, l'alcool est la cause d'un accident mortel sur trois en France, soit plus de 1.000 décès. Parmi les automobilistes impliqués, les jeunes de 18-24 ans et les conducteurs âgés entre 25 et 49 ans sont davantage concernés.

Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr


Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.



PARTAGER CET ARTICLE :


Les deux chasseurs étaient particulièrement avinés!

Newsletter


Fil d'actualités Société




Commentaires

-