Suicide assisté: un scientifique australien de 104 ans veut partir mourir en Suisse

Suicide assisté: un scientifique australien de 104 ans veut partir mourir en Suisse

Publié le 30/04/2018 à 09:46 - Mise à jour à 10:03
©Shaun Best/Reuters
PARTAGER CET ARTICLE :
Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr
-A +A

David Goodall, un Australien de 104 ans, a annoncé qu'il allait se rendre en Suisse début mai pour se suicider sous assistance médicale. L'homme ne souffre d'aucune maladie grave, mais dit être las de la vie.

Il est présenté comme "le plus vieux scientifique d'Australie". A 104 ans, David Goodall avait fait parlé de lui il y a deux ans lorsque l'université de Perth avait décidé de se séparer de lui contre sa volonté.

Mais il revient aujourd'hui sur le devant de la scène pour une toute autre raison: ce naturaliste, écologiste convaincu, a annoncé son intention de se rendre en Suisse pour recourir au suicide assisté.

L'homme, qui ne souffre d'aucune pathologie particulière hormis les conséquences de son grand âge. Il estime cependant que sa qualité de vie ne fait que décliner. "Je regrette profondément d'avoir atteint mon âge. Je ne suis pas heureux. Je veux mourir. Ce n'est pas particulièrement triste" a-t-il expliqué à la télévision le jour de ses 104 ans en avril.

David Goodall, s'il persiste dans son choix, devrait donc se rendre début mai à Bâle où il sera pris en charge par Exit International, une association australienne aidant les candidats au suicide assisté à se rendre dans les pays où celui-ci est autorisé, comme la Suisse donc.

Lire aussi - Fin de vie: les Français favorables à l'euthanasie et au suicide assisté, mais encore mal renseignés 

L'Australie interdit formellement la pratique. Un Etat, celui du Victoria (sud-est du pays) va l'autoriser en 2019 mais uniquement pour des personnes atteintes d'une maladie incurable avec une espérance de vie inférieure à six mois. Ce qui n'est pas le cas de David Goodall.

Exit International a lancé une campagne de financement participatif pour que le scientifique puisse voler en première classe pour son dernier voyage. L'initiative a pour l'instant recueilli un peu plus de 17.000 dollars australiens soit plus de 10.500 euros.

Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr

PARTAGER CET ARTICLE :

Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.




David Goodall veut aller mourir en Suisse, l'Australie interdisant le suicide assisté.

Newsletter


Fil d'actualités Société




Commentaires

-