Suicide assisté: un scientifique australien de 104 ans veut partir mourir en Suisse

Auteur(s)
La rédaction de FranceSoir.fr
Publié le 30 avril 2018 - 11:46
Image
Un patient tient une main.
Crédits
©Shaun Best/Reuters
David Goodall veut aller mourir en Suisse, l'Australie interdisant le suicide assisté.
©Shaun Best/Reuters
David Goodall, un Australien de 104 ans, a annoncé qu'il allait se rendre en Suisse début mai pour se suicider sous assistance médicale. L'homme ne souffre d'aucune maladie grave, mais dit être las de la vie.

Il est présenté comme "le plus vieux scientifique d'Australie". A 104 ans, David Goodall avait fait parlé de lui il y a deux ans lorsque l'université de Perth avait décidé de se séparer de lui contre sa volonté.

Mais il revient aujourd'hui sur le devant de la scène pour une toute autre raison: ce naturaliste, écologiste convaincu, a annoncé son intention de se rendre en Suisse pour recourir au suicide assisté.

L'homme, qui ne souffre d'aucune pathologie particulière hormis les conséquences de son grand âge. Il estime cependant que sa qualité de vie ne fait que décliner. "Je regrette profondément d'avoir atteint mon âge. Je ne suis pas heureux. Je veux mourir. Ce n'est pas particulièrement triste" a-t-il expliqué à la télévision le jour de ses 104 ans en avril.

David Goodall, s'il persiste dans son choix, devrait donc se rendre début mai à Bâle où il sera pris en charge par Exit International, une association australienne aidant les candidats au suicide assisté à se rendre dans les pays où celui-ci est autorisé, comme la Suisse donc.

Lire aussi - Fin de vie: les Français favorables à l'euthanasie et au suicide assisté, mais encore mal renseignés 

L'Australie interdit formellement la pratique. Un Etat, celui du Victoria (sud-est du pays) va l'autoriser en 2019 mais uniquement pour des personnes atteintes d'une maladie incurable avec une espérance de vie inférieure à six mois. Ce qui n'est pas le cas de David Goodall.

Exit International a lancé une campagne de financement participatif pour que le scientifique puisse voler en première classe pour son dernier voyage. L'initiative a pour l'instant recueilli un peu plus de 17.000 dollars australiens soit plus de 10.500 euros.

À LIRE AUSSI

Image
Un patient tient une main.
Fin de vie: les Français favorables à l'euthanasie et au suicide assisté, mais encore mal renseignés
Selon une étude publiée ce mardi, une nette majorité de Français (80%) se disent favorables à l'euthanasie active, c'est à dire à ce que le médecin provoque la mort d'...
22 novembre 2016 - 14:45
Société
Image
L'athlète paralympique belge Marieke Vervoort
Jeux paralympiques de Rio: l'athlète belge Marieke Vervoort ne veut finalement pas être euthanasiée
L'athlète belge championne de sa discipline Marieke Vervoort avait choqué l'opinion en déclarant envisager l'euthanasie après les Jeux paralympiques de Rio. Après une ...
12 septembre 2016 - 09:10
Société
Image
Hôpital-chambre-vide
Un mineur euthanasié en Belgique pour la première fois
Un mineur a été euthanasié en Belgique pour la première fois, a-t-on appris ce samedi, alors que le pays a autorisé cette pratique dans les cas les plus extrêmes en 20...
17 septembre 2016 - 18:23
Société
Soutenez l'indépendance deLogo FranceSoir

Faites un don