Thaïlande: le groupe Nestlé accusé de complicité d’esclavage

Thaïlande: le groupe Nestlé accusé de complicité d’esclavage

Publié le 28/08/2015 à 13:00 - Mise à jour à 13:51
©Denis Balibouse/Reuters
PARTAGER CET ARTICLE :
Auteur(s): AZ
-A +A

Le leader mondial de l’agroalimentaire Nestlé a été accusé, jeudi 27, de soutenir les pratiques esclavagistes qui sévissent sur les bateaux de pêche en Thaïlande. Le géant suisse y participerait en commandant des aliments pour animaux à base de fruits de mer.

Après le scandale des nouilles instantanées jugées dangereuses, Nestlé va une nouvelle fois faire face à la justice. Cette fois-ci, le géant alimentaire est accusé de complicité d’esclavage en Thaïlande. Selon un cabinet d’avocats, qui a lancé des poursuites à son encontre, le groupe suisse soutiendrait sciemment les pratiques esclavagistes qui sévissent sur les bateaux de pêche dans le pays en commandant des aliments pour animaux à base de fruits de mer.

"Des acheteurs de produits pour animaux ont porté plainte aujourd'hui contre Nestlé, accusant le fabricant d'aliments de soutenir en toute connaissance de cause un système d'esclavage et de trafic d'êtres humains pour produire des aliments pour chats de la marque Fancy Feast, tout en cachant sa complicité avec des violations des droits de l'Homme", a annoncé le cabinet Hagens Berman dans un communiqué. Selon cette plainte, "Nestlé importe via un fournisseur thaïlandais, Thai Union Frozen Products PCL, plus de 28 millions de livres (12.000 tonnes) d'aliments pour animaux à base de fruits de mer pour de grandes marques vendues en Amérique, dont une partie sont produits dans des conditions d'esclavage".

Ainsi, des hommes et des enfants, venant de pays extrêmement pauvres comme le Cambodge ou la Birmanie seraient vendus à des capitaines de bateaux de pêche et seraient soumis à des conditions de travail extrêmement difficiles et dangereuses. Ils travailleraient jusqu'à 20 heures par jour, sans être payés ou presque, au risque d’être battus ou même tués, affirment les avocats. "En cachant cela au public, Nestlé a, de fait, conduit des millions de consommateurs à soutenir et encourager l'esclavage dans des prisons flottantes", a accusé l'un des associés du cabinet, Steve Berman, cité dans le communiqué.

Ce n’est pas la première fois que le groupe suisse est au cœur d’un scandale. A la mi-août, le régulateur indien de l'alimentation (FSSAI) avait accusé Nestlé d’avoir vendu des nouilles contaminées au plomb et lui réclamait 90 millions d’euros de dommages et intérêts. Obligé de retirer ses nouilles des rayons indiens, le groupe n’avait cessé de démentir les accusations et avait porté son cas devant la Haute Cour de Bombay. Finalement, la justice indienne avait levé l'interdiction mais avait exigé de nouveaux tests afin de déterminer si elles peuvent revenir dans les rayons. 

 

 

Auteur(s): AZ

PARTAGER CET ARTICLE :

Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.




Le groupe Nestlé est accusé de complicité d’esclavage en Thaïlande.

Newsletter


Fil d'actualités Société




Commentaires

-