Un chirurgien jugé pour pédophilie, plus de 200 victimes envisagées

Un chirurgien jugé pour pédophilie, plus de 200 victimes envisagées

Publié le 20/08/2019 à 18:45 - Mise à jour à 18:49
© LOIC VENANCE / AFP
PARTAGER CET ARTICLE :
Auteur(s): La rédaction de France-Soir
-A +A

Un chirurgien sexagénaire de Charente-Maritime va être renvoyé, probablement en 2020, vers une cour d'assises pour des abus sexuels sur trois enfants. Mais l'homme tenait à jour des journaux intimes où plus de 200 noms d'enfants ont été inscrits.

C’est peut-être la pire affaire de pédophilie de l’histoire pénale française, mais les contours exacts des faits restent encore imprécis. Un chirurgien va être renvoyé devant les assises pour des agressions sexuelles commises sur des enfants. Selon des journaux intimes saisis chez cet homme placé en détention provisoire en 2017, il aurait pu faire 200 victimes depuis les années 1990, même si dans les sordides recueils des sévices sexuels décrits au fil des pages, les enquêteurs peinent à démêler les faits réels des fantasmes pervers comme le rapporte le journal La Charente libre.

L’affaire éclate en 2017 lorsqu’une petite fille de six ans rapporte un viol perpétré par le voisin de la famille, un chirurgien de l’hôpital de Jonzac (Charente-Maritime). L’homme est arrêté et l’enquête permettra de le renvoyer devant un tribunal pour deux autres affaires: le viol d’une nièce de quatre ans il y a plus de 20 ans, et des atteintes sexuelle sur une autre petite fille de la famille. Il reste présumé innocent, et nie les faits de pénétration.

Mais ce sont les étranges "confessions" découvertes à son domicile qui sèment le trouble. Le chirurgien, aujourd’hui sexagénaire, y détaille le nom de deux cents enfants. Certains auraient pu avoir été ses victimes, notamment des enfants et des adolescents, lors d'une phase de réveil après une opération effectuée par ce médecin spécialiste de la chirurgie viscérale.

Les enquêteurs doivent remonter cette liste sordide et redécouvrir des victimes potentielles parfois deux décennies après les faits pour des agressions ignorées même des intéressés.

Lire aussi: Un pédophile tué par son codétenu qui l'a noyé dans les toilettes de la prison

Selon le journal local, citant un témoignage d’une personne contactée par la gendarmerie, le nombre de victimes pourrait même s’élever à 250, toujours sur la base de ces fameux carnets retrouvés dans le logement du suspect, qui vivait au milieu d’objets sexuels, de perruques de photos de nu et de nombreuses poupées.

Le procès de cette affaire hors norme devrait se tenir en 2020. Le suspect avait déjà été condamné dans une précédente affaire de pédophile à quatre mois de prison avec sursis par un tribunal de Vannes pour détention et importation d’une image d’un mineur présentant un caractère pornographique.

Voir aussi:

Niort: un père, pédophile présumé, reconnaît des agressions sexuelles sur sa fille

Auteur(s): La rédaction de France-Soir

PARTAGER CET ARTICLE :

Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.




L'homme est soupçonné d'avoir fait plus de 200 victimes, certaines au sein même de l'hôpital.

Newsletter


Fil d'actualités Société




Commentaires

-