Un commerçant de la Japan Expo se fait tuer par de faux policiers

Un commerçant de la Japan Expo se fait tuer par de faux policiers

Publié le 10/07/2018 à 12:15 - Mise à jour à 12:19
© Philippe HUGUEN / AFP/Archives
PARTAGER CET ARTICLE :
Auteur(s): La rédaction de France-Soir
-A +A

Un commerçant de la Japan Expo a été tué lundi soir à Aubervilliers, en Seine-Saint-Denis, lors d'un faux contrôle de police. Des malfrat lui ont tiré dans la cuisse, lui sectionnant ainsi l'artère fémorale, et lui ont dérobé une mallette contenant 100.000 euros.

Un commerçant de la Japan Expo, qui se tenait au parc des expositions de Villepinte du jeudi 5 au dimanche 8, a été tué lundi 9 au soir à la sortie de l'autoroute A86 à Aubervilliers, en Seine-Saint-Denis, lors d'un faux contrôle de police.

Les faits se sont déroulés alors que le commerçant était dans sa camionnette avec l'un de ses collègues vers 20h15. Une voiture équipée d'un gyrophare les a obligé à s'arrêter à la sortie de la voie rapide.

Les deux commerçants, qui tenaient un stand d'art et d'artisanat à la Japan Expo, ont alors vu cinq hommes cagoulés et équipés de gilets pare-balles dotés d'une inscription "police" descendre du véhicule face à eux.

A voir aussi: Bois de Boulogne - le faux policier accusé d'avoir violé et détroussé des prostituées

Les deux passagers de la camionnette ont alors été braqués. Deux suspects à scooter sont aussi arrivés pour prêter main forte aux malfrats.

Mais l'un des commerçants s'est débattu et s'est fait tirer dessus à la cuisse. Son artère fémorale a été sectionnée. Les malfaiteurs ont ensuite pris la fuite en emportant avec eux une mallette appartenant aux commerçants et contenant 100.000 euros.

Les policiers (des vrais cette fois) de la BAC dépêchés sur place n'ont rien pu faire pour sauver la victime du coup de feu.

Selon l'un des enquêteurs interrogé par France 3 Paris Ile-de-France, "l'attaque était audacieuse car à l'endroit où elle a eu lieu, au rond-point sous le pont autoroutier qui est souvent encombré, il y avait beaucoup de témoins mais ils ont cru à un contrôle de police comme ont en voit dans les films".

L'affaire a été confiée à la brigade de répression du banditisme.

Auteur(s): La rédaction de France-Soir

PARTAGER CET ARTICLE :

Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.




Le commerçant a résisté lors d'un braquage mené par de faux policiers.

Newsletter


Fil d'actualités Société




Commentaires

-