Un enfant de trois ans enlevé avant la sortie de l'école à Marseille

  •  Vous appréciez FranceSoir, soutenez son indépendance !  

Un enfant de trois ans enlevé avant la sortie de l'école à Marseille

Publié le 20/03/2018 à 11:22 - Mise à jour à 11:30
© PHILIPPE HUGUEN / AFP/Archives
PARTAGER CET ARTICLE :
Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr
-A +A

Un enfant de trois ans a été brièvement enlevé la semaine dernière dans une école de Marseille par une jeune femme qui s'est présenté comme étant sa cousine. L'enfant a été retrouvé sain et sauf le lendemain du kidnapping.

Plus de peur que de mal dans cette affaire de kidnapping. Un enfant de trois ans a été brièvement enlevé mardi 13 dans son école à Marseille par une adolescente de 17 ans qui avait entretenu une brève relation amoureuse avec le père du bambin, âgé de 22 ans.

Les faits ont eu lieu dans le 15e arrondissement de la cité phocéenne. La responsable du rapt s'est présentée aux professeurs comme un cousine de l'enfant qu'elle venait récupérer pour "un rendez-vous médical", rapporte La Provence qui révèle l'information. L’enfant lui a été remis sans qu’aucun responsable ne lui demande de présenter une décharge de la part des parents, ce qui est parfaitement illégal.

L'alerte a été donnée par le père de l'enfant qui est venu le récupérer à la fin de la classe. En effet, lorsqu'on lui a dit que la fameuse "cousine" était passé prendre l'enfant, il s'est immédiatement rendu au commissariat le plus proche pour signaler l'enlèvement. Les forces de l'ordre lui ont alors présenté les images des caméras de vidéosurveillance et il a alors reconnu son ex-compagne, issue comme lui de la communauté rom.

Lire aussi - Enlèvement de Tizio: le père mis en examen et placé sous contrôle judiciaire

La jeune femme a été interpellée le lendemain des faits, après avoir accepté un rendez-vous avec le père de l’enfant. Ce dernier a été rapidement retrouvé dans un squat des quartiers nord de Marseille. Pris en charge, il est sain et sauf, mais a été placé en famille d'accueil au grand désespoir de son père.

La jeune femme a expliqué aux policiers lors de sa garde à vue avoir ressenti le besoin de "s'occuper de l'enfant" selon le quotidien provençal. La suspecte a été déférée au parquet de Toulouse, qui la suivait déjà pour d'autres affaires, et écroué. 

Du côté du rectorat, on reconnaît "un loupé".

 

Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr

PARTAGER CET ARTICLE :

Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.




La jeune femme a été interpellée le lendemain de l'enlèvement de l'enfant.

Newsletter


Fil d'actualités Société




Commentaires

-