Un Gilet jaune menace de "guillotiner" un député LREM, il est placé en garde à vue (vidéo)

Un Gilet jaune menace de "guillotiner" un député LREM, il est placé en garde à vue (vidéo)

Publié le 03/01/2019 à 09:46 - Mise à jour à 09:49
© LOIC VENANCE / AFP
PARTAGER CET ARTICLE :
Auteur(s): La rédaction de France-Soir
-A +A

Un Gilet jaune de 51 ans a été placé en garde à vue à Vesoul pour avoir menacé de "guillotiner" le député LREM de Haute-Saône Christophe Lejeune en décembre dernier.

Le procureur de la République a expliqué qu'il s'agissait d'un type de plainte extrêmement peu courant. Christophe Lejeune, député LREM de Haute-Saône a déposé plainte contre un homme de 51 nans qui a menacé de le "guillotiner" en marge d'un dépôt de cahiers de doléances des Gilets jaunes à Vesoul le 20 décembre dernier. Identifié par des images vidéo, l'individu a été interpellé et placé en garde à vue.

Les faits avaient eu lieu dans la soirée devant les locaux de la préfecture de Haute-Saône alors que le député de la majorité est allé au contact des Gilets jaunes pour entendre leurs revendications. Alors que l'élu dialogue avec des participants au mouvement, on entend distinctement une voix crier à deux reprises "la guillotine" à l'adresse du député.

Identifié par la justice, l’homme est un ouvrier de 51 ans connu des services de police pour des "entraves" lors de manifestations de Gilets jaunes. Il a été placé en garde à vue, mercredi 2, et risque un renvoi devant le tribunal correctionnel qui pourrait lui valoir une peine de cinq ans de prison et 75.000 euros d’amende. "On est face à une remise en cause des fondements de la démocratie, on ne peut pas accepter de telles menaces à l'encontre d'un élu", a fait savoir le procureur à France 3.

Lire aussi - "Gilets jaunes": une autre permanence de député LREM dégradée

Le député Christophe Lejeune avait déjà déposé une plainte en novembre 2018, après que des Gilets jaunes se sont introduits dans son domicile de Luxeuil-Les-Bains et ont fermé son portail avec des joints serreflex, précise France 3. 

Voir:

Un député LREM (ivre?) prêt à se battre contre des gilets jaunes à un péage (vidéo)

Un député LREM victime d'intimidations: "Sans les gendarmes, j'aurais fini à poil"

 

Auteur(s): La rédaction de France-Soir

PARTAGER CET ARTICLE :

Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.




Un Gilet jaune de 51 ans a été placé en garde à vue à Vesoul pour avoir menacé de "guillotiner" un député LREM.

Newsletter


Fil d'actualités Société




Commentaires

-