Un homme, recherché pour violences conjugales, retrouvé égorgé au Cannet

Un homme, recherché pour violences conjugales, retrouvé égorgé au Cannet

Publié le 04/02/2019 à 07:51 - Mise à jour à 07:55
© PHILIPPE HUGUEN / AFP/Archives
PARTAGER CET ARTICLE :
Auteur(s): La rédaction de France-Soir
-A +A

Un homme accusé de violences conjugales a été découvert égorgé dans un rue dimanche 3 au matin au Cannet. On ignore pour l'insntant les circonstance de sa mort. 

L'horreur dans une rue du Cannet dans les Alpes-Maritimes dimanche matin. Le cadavre d'un homme d'une trentaine d'années a été découvert égorgé au fond d'une impasse. Selon les forces de l'ordre, il était recherché pour des faits de violences conjugales depuis le samedi au soir.

Selon Nice-Matin, l’individu a été découvert, vers 10h30 avenue des Tignes par un riverain qui allait tranquillement chercher son pain. Le corps sans vie présentait plusieurs blessures provoquées par une arme blanche. L’homme a visiblement succombé à ces plaies multiples, portées notamment au niveau du cou.

Lire aussi - Angers: un détenu tente d'égorger un surveillant avec une lame de rasoir

L'homme était recherché par les forces de l'ordre depuis le samedi soir car il était soupçonné de violences conjugales contre sa compagne qui a dû être hospitalisée.

"On ne connaît pas, pour l’instant, les conditions de la mort. Est-ce un suicide après avoir pris conscience de ce qu’il a fait? Nous ne savons pas encore", a fait le procureur de la République de Grasse en charge de l’enquête. Une autopsie doit avoir lieu en tout début de semaine pour tenter de faire la lumière sur les circonstances exactes de la mort de la victime. Il s'agira de déterminer si elle s'est infligée elle-même les coups de couteau dont elle porte les traces ou si une tierce personne est intervenue.

Les hommes de la sûreté urbaine de Cannes sont en charge des investigations.

Voir:

Le mari jaloux castre et égorge son rival footballeur (photo)

Essonne: égorgé en pleine rue pour une histoire d'argent

Besançon: une réfugiée afghane égorgée en pleine rue, elle se sentait "menacée"

Auteur(s): La rédaction de France-Soir

PARTAGER CET ARTICLE :

Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.




Un homme accusé de violences conjugales a été découvert égorgé dans un rue dimanche 3 au matin au Cannet.

Newsletter


Fil d'actualités Société




Commentaires

-