Un prêtre gifle un bébé lors d'un baptême et provoque l'indignation (vidéo)

  •  Vous appréciez FranceSoir, soutenez son indépendance !  

Un prêtre gifle un bébé lors d'un baptême et provoque l'indignation (vidéo)

Publié le 21/06/2018 à 10:15 - Mise à jour le 22/06/2018 à 10:32
©Capture d'écran YouTube
PARTAGER CET ARTICLE :
Auteur(s): La rédaction de France-Soir
-A +A

Dans une vidéo mise en ligne mercredi, on peut voir un prêtre gifler violemment un enfant lors d'un baptême en France. Des images qui ont provoqué des réactions outrées sur les réseaux sociaux.

Les réseaux sociaux n'en finissent plus de s'indigner de ce geste de violence d'un homme d'Eglise. Sur une vidéo mise en ligne mercredi 20, on peut voir un prêtre baptiser un enfant, porté par une femme dans une église française dont la localisation est inconnue. Le petit garçon est relativement agité et pleure beaucoup.

Alors que le curé semble expliquer le déroulement de la cérémonie avec patience au bébé et aux adultes présents devant les fonts baptismaux, son ton change brusquement alors que les pleurs de l'enfant redoublent.

Voir: Vidéo du bébé giflé pendant son baptême: juste une "caresse" selon le prêtre 

Le prêtre demande alors sévèrement au bambin de se calmer une première fois puis une seconde avant de lui infliger une violente gifle sur la joue, sous les regards ahuris et choqués de l'assistance, en lui maintenant très fermement la tête.

Une jeune femme tente alors de raisonner l'homme d'Eglise qui poursuit la cérémonie comme si de rien n'était avant finalement qu'un homme présent ne reprenne le bébé des bras du prêtre. La vidéo s'arrête sur ces images.

Rapidement devenue virale, la vidéo a provoqué des réactions outrées sur les réseaux sociaux, de très nombreux internautes ayant été choqués par le comportement du prêtre.

En septembre 2017, une femme, âgée de 32 ans, avait été convoquée devant le tribunal de Perpignan pour "violences sur mineur", après avoir giflé son fils de 2 ans et demi. Elle avait finalement été relaxée par la cour. Pour rappel, en juillet 2016, l'Assemblée nationale avait voté contre "tout recours aux violences corporelles" des parents vis-à-vis de leurs enfants. Le Conseil constitutionnel avait ensuite censuré cette disposition en janvier 2017, pour des raisons de forme. 

Auteur(s): La rédaction de France-Soir

PARTAGER CET ARTICLE :

Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.




La vidéo d'un prêtre giflant un enfant lors d'un baptême a provoqué l'indignation sur les réseaux sociaux.

Newsletter


Fil d'actualités Société




Commentaires

-